La réussite scolaire pour tous !

Cours de Français 1re ES - Réfuter une thèse


Note par nos Maxinautes :  
Objectif : maîtriser l'argumentation et les consignes des épreuves du baccalauréat.
Les sujets de type I du baccalauréat comportent un ou plusieurs types de travaux d'écriture. L'un de ces travaux consiste parfois à réfuter la thèse exprimée par l'énonciateur.
1. Rappel du texte officiel et explications
Le texte officiel indique que le sujet I implique de comprendre les textes du dossier « afin d'être capable de les reproduire, de les prolonger, de s'en démarquer ou de les critiquer ».
(Bulletin officiel de l'Education nationale n° 26, 28 juin 2001.)

Réfuter une thèse, cela signifie la critiquer et s'y opposer en utilisant des arguments.

2. Des conseils pour mieux réussir
Ce type de devoir nécessite aussi bien un travail d'organisation (introduction, développement, conclusion) qu'un soin particulier de présentation et de rédaction. Cette structure correspond à un sujet de type « essai », elle ne s'impose pas dans le cas d'une imitation ou d'une suite de texte.
a. Rédiger une introduction en cinq étapes
En premier lieu, il faut présenter le thème du devoir. Si l'on prend l'exemple de la liberté de la presse, on peut procéder de la façon suivante.
Ex. : Régulièrement, à la faveur d'événements d'actualité et de leur répercussion dans la presse, se pose la question des limites de la liberté de la presse.

Il faut ensuite annoncer la thèse à réfuter. Elle peut apparaître sous la forme d'une brève citation. Il est alors nécessaire de replacer cette citation dans son contexte (qui en est l'auteur ? dans quelle situation celui-ci s'est-il exprimé ? etc.)
Ex. : Alors que son journal vient d'être attaqué en justice, le rédacteur en chef écrit : « La presse doit avoir tous les droits. »

L'étape suivante consiste à expliquer la thèse à réfuter. Il faut reformuler la thèse avec des mots simples.
Ex. : Pour lui, cela signifie donc que les journaux doivent pouvoir s'exprimer sur tous les sujets, en toute liberté. Ils ne doivent être soumis à aucune contrainte.

On propose par la suite une critique de cette thèse. Il s'agit de montrer que la thèse est contestable et qu'elle se prête à la réfutation.
Ex. : Cette position paraît tout à fait excessive.

Enfin, on annonce le plan du développement.
Ex. : C'est pourquoi nous nous emploierons, dans une première partie, à critiquer les arguments utilisés par ce rédacteur en chef pour défendre sa thèse. Dans un second temps, nous exposerons les raisons qui font que l'on doit poser des limites à la liberté de la presse.

b. Faire un plan en deux parties
Plusieurs plans sont possibles. Il faut trouver celui qui est le plus adapté à chaque sujet. Certains d'entre eux, par exemple, se prêtent à un plan thématique. L'exemple de plan ci-dessous paraît cependant convenir à la plupart des sujets.
– Partie 1 : critique des arguments utilisés par l'énonciateur pour défendre sa thèse.
– Partie 2 : exposé d'arguments qui s'opposent à la thèse que l'on réfute. Ici, on peut éventuellement reprendre certains arguments du texte (si l'énonciateur fait apparaître quelques-uns des arguments de ses adversaires), mais la plupart doit être inspirée de l'expérience et de la culture personnelles de chacun.
c. Faire une conclusion en trois étapes
Synthèse des arguments qui ont été développés.
– Enoncé de son opinion personnelle : marquer clairement son opposition à la thèse que l'on vient de réfuter.
Ouverture sur une question proche.
d. Soigner la présentation et la rédaction
– Faire apparaître clairement le passage d'une partie à une autre en sautant une ou plusieurs lignes.
– Faire des paragraphes à l'intérieur de chaque grande partie, pour distinguer les différents arguments.
– Illustrer les arguments à l'aide d'exemples.
– Faire des transitions pour passer d'un argument à un autre, ou d'une partie à une autre.
L'essentiel

Le travail d'écriture du sujet I du baccalauréat consiste parfois à réfuter une thèse.
Si le sujet se présente comme un essai (et non comme une imitation ou une suite de texte), cette réfutation doit donner lieu à un développement composé, précédé d'une introduction et suivi d'une conclusion.
– L'introduction s'organise de la façon suivante : présentation du thème, annonce de la thèse à réfuter puis explication de celle-ci, critique de la thèse et enfin annonce du plan.
– Le développement s'organise en deux étapes : critique des arguments de l'énonciateur puis exposé d'arguments qui développent la thèse contraire.
– La conclusion se fait en trois étapes : synthèse des arguments développés, opinion personnelle puis ouverture.

Réfuter une thèse 4/5 basé sur 65 votes.
Vous êtes ici :
Accueil > Fiches de cours du CP à la Terminale > cours de Français > 1re ES > Réfuter une thèse
Voir tout le contenu pédagogique relatif à ce sujet
Connexion ou Créer un compte