La réussite scolaire pour tous !

Cours de Education civique 5e - L'égalité : un principe républicain


Note par nos Maxinautes :  
L’égalité est un principe fondamental de la République. Elle est le résultat de conquêtes historiques progressives et s’inscrit dans la loi.
1. L’égalité, une conquête progressive
a. Le rôle de la Révolution française
Jusqu’à la Révolution française de 1789, la société française était institutionnellement inégalitaire. Constituée de trois ordres dotés chacun de privilèges particuliers, elle prévoyait par exemple que le tiers état, c’est-à-dire la majeure partie de la population, devait travailler pour nourrir la noblesse et le clergé. Cette organisation était à l’origine de nombreuses injustices.
Pendant la Révolution, dans la nuit du 4 août 1789, les privilèges sont abolis et l’égalité devient un principe fondateur. La même année, un texte important, la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, proclame également ce principe en déclarant que tous les citoyens disposent désormais des mêmes droits devant la loi : « les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits ; les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune » (art. 1).
Enfin, en 1791, le principe d’égalité est inscrit pour la première fois dans une Constitution, qui désigne ce qu’on appelle les lois fondamentales d’un État. Ces lois organisent les droits entre les hommes et la séparation des pouvoirs.
b. Des conquêtes progressives
Au cours de l’histoire, de nouveaux droits ont ensuite été conquis, souvent par la lutte, au nom de ce même principe d'égalité instauré par la Révolution.

La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 reconnaît par exemple l’existence de droits civils : liberté de s’exprimer, de circuler, de pratiquer une religion…
Des droits politiques sont également gagnés, notamment lors de l’adoption du suffrage universel masculin en 1848. Auparavant, seuls les plus riches pouvaient en effet voter. Les femmes ne pourront voter qu’en 1944.
Enfin, de nombreux droits économiques et sociaux sont progressivement acquis, tels que le droit à l’éducation (1882) ou le droit à la protection sociale (1945). Il faut attendre 1946 pour que soient reconnus aux femmes les mêmes droits, dans tous les domaines, que ceux attribués aux hommes (Préambule de la Constitution de 1946).
2. L’égalité, un principe fondamental de la République
a. Le rôle de l’État
Depuis la Révolution, l’égalité est devenue un principe républicain, inscrit dans la devise « liberté, égalité, fraternité » et dans les différentes Constitutions. Cela signifie également que la protection des individus est progressivement prise en charge par l’État.
Afin de se donner les moyens nécessaires pour réduire les inégalités, l’État instaure le principe de la redistribution des richesses. Cela passe par une demande de contribution individuelle faite auprès de chaque citoyen. Ce principe de contribution est un aspect décisif de la responsabilité individuelle, car chaque homme contribue, à hauteur de ses moyens, à la bonne tenue du système.
b. Des exemples concrets : la fiscalité et la protection sociale
Ce principe d’égalité républicaine est illustré à travers deux exemples concrets pris dans les thèmes de la fiscalité et de la protection sociale.

Tout d’abord l’impôt sur le revenu. Afin de réduire les inégalités, l’État a mis en œuvre de nombreux services (éducation, défense, transports…). C’est précisément l’impôt, dont celui sur les revenus, qui permet de financer l’ensemble de ces services. Mais, bien plus, l’impôt sur le revenu est révélateur du principe d’égalité car le montant payé par chacun est calculé à hauteur de sa situation familiale et de ses revenus.
Un autre exemple est celui de la sécurité sociale. Celle-ci permet de protéger les Français confrontés à des situations difficiles (vieillesse, santé, famille, handicap, accidents du travail…). Son financement est solidaire : il provient des impôts (l’État) et des cotisations sociales, qui sont des versements effectués par l’ensemble des travailleurs et des employeurs de manière proportionnelle aux revenus.

Ces deux exemples sont donc révélateurs du principe d’égalité républicaine car leur fonctionnement est fondé sur une redistribution équitable des richesses, et sur un financement calculé en proportion des revenus réels des citoyens.
L'essentiel
L’égalité, en tant que valeur et principe, doit être replacée dans son contexte historique car elle a souvent été conquise dans la lutte. Elle est aujourd’hui inscrite dans la Constitution et se manifeste au quotidien par des actions concrètes. La sécurité sociale et l’impôt sur le revenu, par leur mode de fonctionnement et leur méthode de financement, en sont des exemples révélateurs.
L'égalité : un principe républicain 4/5 basé sur 79 votes.
Vous êtes ici :
Accueil > Fiches de cours du CP à la Terminale > cours d'Education civique > 5e > L'égalité : un principe républicain
Accueil > Fiches de cours du CP à la Terminale > cours d'Education civique > 5e > L'égalité : un principe républicain
Voir tout le contenu pédagogique relatif à ce sujet
Connexion ou Créer un compte