La réussite scolaire pour tous !

Cours de Education civique 3e - Le citoyen


Note par nos Maxinautes :  
Qu'est-ce qu'être citoyen en France ?
1.  Le citoyen français
a. Un membre de la Nation
La citoyenneté naît à Athènes au 5e siècle avant J.-C., mais elle n’était réservée qu’à un groupe restreint de privilégiés qui avaient obtenu ce droit par leur naissance.

Aujourd'hui en France, le citoyen est d'abord un membre de la nation. Sont considérées comme citoyens français les personnes majeures ayant la nationalité française et jouissant de leurs droits civils et politiques (par exemple le droit de vote). La qualité de citoyen est donc liée à la détention de la nationalité.
Ce lien est très fort en France, à la différence de certaines démocraties. Une nation est une communauté de personnes unies par un passé commun, vivant ensemble et l'ayant choisi. En aucun cas, l'appartenance à une race ou à une religion n'intervient dans l'intégration à la nation. Si tel n'était pas le cas, la nation serait raciste.
b. La nationalité française : pour qui ?
Pour avoir la nationalité française, il faut remplir une des conditions suivantes :

être né en France d’un parent français ;
être né en France de parents étrangers mais à condition d’y avoir vécu au moins cinq ans ;
être né à l’étranger de parents français ;
être né à l’étranger de parents étrangers, mais avoir obtenu la citoyenneté française par naturalisation.

La France est traditionnellement une terre d’accueil.
c. Un citoyen européen
On perd ses droits civiques lors d’une condamnation pénale. Le traité de Maastricht (7 février 1992) institue la citoyenneté européenne qui s’ajoute à la citoyenneté nationale.

Tout citoyen, membre d’un des États de l’Union européenne, peut :
voter aux élections européennes afin d’élire les membres du Parlement européen ;
participer aux élections municipales du pays de l’Union européenne où il réside.
2. Être citoyen : des droits et des obligations
a. Les droits
On peut distinguer plusieurs types de droits :

Les droits politiques : c’est le peuple qui a le pouvoir. On parle de souveraineté nationale. Par le vote, il choisit ses représentants à qui il confie les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire. Lors du référendum, il donne directement son avis sur un sujet précis.
Les droits individuels : il s’agit de tout ce qui concerne les libertés fondamentales : liberté d’aller et venir, d’avoir une vie privée, d’exprimer son opinion…
Les droits économiques et sociaux : ils sont fondés sur la solidarité et reconnaissent à tous le droit à l’instruction, à la santé et à un revenu minimal.
b. Les devoirs
Avoir des droits implique de respecter ceux des autres :

• Le respect d’autrui : la civilité et le civisme sont la base de toute vie en communauté ;
L’obéissance à la loi : elle est l’expression de la volonté collective ;
La participation au fonctionnement des institutions démocratiques du pays : payer des impôts, être juré, voter (même si la loi n’oblige pas le citoyen)…
L'essentiel
Être citoyen en France, c'est d'abord avoir la nationalité : c’est le sentiment d’appartenance à une communauté qui fait du citoyen un membre de la Nation. La nationalité française s’acquiert par le droit du sang, par le droit du sol ou par la naturalisation. Mais le citoyen français possède aussi, depuis le traité de Maastricht (1992), la citoyenneté européenne.
Enfin, être citoyen, c’est disposer de droits mais aussi assumer des devoirs.
Le citoyen 4/5 basé sur 200 votes.
Vous êtes ici :
Accueil > Fiches de cours du CP à la Terminale > cours d'Education civique > 3e > Le citoyen
Voir tout le contenu pédagogique relatif à ce sujet
Connexion ou Créer un compte