La réussite scolaire pour tous !

Cours de Education civique 5e - Différents mais égaux, égalité de droit et discriminations


Note par nos Maxinautes :  
Même s’il existe des différences entre les individus et une grande diversité culturelle entre les groupes humains, nous appartenons à la même humanité. Ne pas accepter cette diversité conduit à la discrimination et au racisme.
1. La diversité des individus et l'égalité des droits
a. Le respect des différences
La Terre compte plus de 6,7 milliards d’êtres humains et ce nombre continue d’augmenter. Chacun de ces êtres est unique et a développé, au fil du temps, des façons de vivre qui lui sont propres. Ensemble, les individus constituent ainsi des groupes humains, que ce soit dans le cadre de la famille, du collège ou à l’échelle d’un pays. Ces groupes partagent des valeurs communes comme une langue, une culture ou des traditions.
Les êtres humains sont également différents par la couleur de la peau, le sexe, la religion ou l’absence de religion, les opinions, ou même l’origine nationale ou sociale. Accepter ces particularités est la condition du respect de chacun et de la survie de l’humanité.
b. Promouvoir l'égalité de droits
Tous les humains ont les mêmes droits, appelés droits de l’Homme, souvent conquis dans la lutte. Cependant, ces droits ne sont pas reconnus ni respectés partout et de grandes inégalités subsistent à l’échelle du globe.

L’Organisation des Nations unies (ONU) est une organisation internationale créée en 1945 notamment dans le but de préserver la sécurité dans le monde et de défendre ces droits inaliénables, c’est-à-dire qui ne peuvent nous être retirés.
2. Les discriminations et leurs conséquences
a. Qu'est-ce que la discrimination ?
La discrimination est un acte qui vise à différencier puis à exclure un individu ou un groupe en fonction de critères précis, comme par exemple l’apparence physique, les opinions, un handicap, la religion ou encore les origines.

En France, la République proclame l’égalité entre les individus et la liberté de pensée. Agir contre les discriminations est donc le devoir de tout citoyen.
b. Agir contre les discriminations
En France, la première loi à considérer la discrimination raciale comme un délit est la loi Pleven de 1972. Elle prévoit une amende voire même, selon la gravité de la discrimination, un emprisonnement. Même l’Union européenne légifère, c’est-à-dire produit des lois, dans ce sens. Un texte important de l’ONU, la Déclaration universelle des droits de l’Homme datant de 1948, défend aussi ces droits à l’échelle internationale.

De nombreuses associations ou institutions publiques mènent des campagnes de sensibilisation, pour lutter par exemple contre le racisme ou l’homophobie. Enfin, l’attitude de chaque citoyen, dans sa vie quotidienne mais aussi au collège, permet de lutter pour l’égalité.

L'essentiel
Tous les êtres humains sont uniques mais, ensemble, ils forment une même humanité composée de groupes humains qui partagent des pratiques communes. Certaines personnes sont néanmoins discriminées et rejetées, ce qui constitue pour elles une exclusion humiliante. Plusieurs moyens existent pour lutter contre les discriminations : l’utilisation de la loi, l’action d’institutions ou d’associations publiques, l’attitude de chacun.
Différents mais égaux, égalité de droit et discriminations 4/5 basé sur 147 votes.
Vous êtes ici :
Accueil > Fiches de cours du CP à la Terminale > cours d'Education civique > 5e > Différents mais égaux, égalité de droit et discriminations
Accueil > Fiches de cours du CP à la Terminale > cours d'Education civique > 5e > Différents mais égaux, égalité de droit et discriminations
Voir tout le contenu pédagogique relatif à ce sujet
Connexion ou Créer un compte