La réussite scolaire pour tous !

Cours de Systèmes d'information de gestion Terminale STMG - Généralités sur les réseaux pour le SI de l'organisation


Note par nos Maxinautes :  
Objectif :
Pourquoi des réseaux informatiques pour les organisations ?
1. Présentation : de l'ordinateur au réseau informatique
Rappel : la composante technologique du système d'information repose principalement sur l'architecture structurelle et technique informatique : les ordinateurs et leurs moyens de communiquer entre eux.

Aujourd’hui, pour tous (spécialiste ou simple utilsateur) la notion d’ordinateur individuel a de moins en moins de sens en tant que tel. Chaque ordinateur est raccordé aux autres par l’intermédiaire d’un réseau informatique :

local à l'exemple des réseaux d'entreprises qui permettent aux différents acteurs du système d'information de pouvoir communiquer et échanger des informations internes à l'organisation,

étendu à l’exemple d’Internet (réseau mondial d’interconnexion de réseaux d’ordinateurs) ; ce qui fait que chaque ordinateur sera client d’un autre (appelé serveur) quelque part dans le monde ; on utilise des informations ou des logiciels distants, ou encore on téléphone, regarde la télévision, on joue (et pourquoi pas mettre en route un lave linge ou un four, domaine de la domotique)...

2. Notion de réseau informatique
a. Qu'est-ce qu'un réseau informatique ?
Un réseau informatique est un ensemble de matériels informatiques reliés entre eux par des voies de télécommunication (fils, fibre optique, ondes), qui vont pouvoir échanger des informations (données) et partager des ressources (programmes, imprimantes, disques ...).
b. Les intérêts des réseaux informatiques
Au niveau de la transmission d’informations : la mondialisation des échanges économiques, commerciaux... entraîne une consommation de plus en plus en plus importante d'informations de toutes natures ; ces informations doivent être acheminées le plus vite possible et avec un maximum de sécurité (à la fois dans transport, et dans la confidentialité des informations transmises)

Au niveau du partage des ressources : l'utilisation de l'informatique moderne n'est plus réduit à une simple manipulation d'un ordinateur, d'une console ou d'une imprimante.

De nouveaux besoins de plus en plus fréquents viennent se greffer :
- accès à d'autres réseaux (Internet, interconnexion de réseaux),
- accès à des services (messagerie électronique, navigation Web, autorisation d'accès…)
- mémoires de stockage (capacité en disque dur, optique ou bande magnétique de sauvegarde),
- accès à l'information (bases de données),
- puissance de calcul (processeurs ou calculateurs puissants),
- moyens sophistiqués d'impression (imprimantes lasers, photocopieuses couleurs).

La nécessité d'adjonction des périphériques de ce type n'est pas rentable pour un ordinateur isolé, en effet le besoin d'utilisation de chaque périphérique est faible. Il convient donc de permettre à plusieurs utilisateurs donc ordinateurs le partage de ces ressources.

L'interconnexion d'ordinateurs, (création de réseaux d'ordinateurs) et l'utilisation de la télématique (techniques de communication d'informations associées aux réseaux) vont permettre de résoudre l'ensemble de ces problèmes au travers des réseaux informatiques.
c. Un peu de vocabulaire
Télécommunication : procédé de transmission d'informations à distance.

Télématique : ensemble des techniques de communication appliquées à la transmission de données, d'images ou de sons élaborés dans les structures informatiques. Ce terme est généralement employé pour désigner la diffusion grand public d'information (le symbole historique français : le Minitel ; les outils d'accès à Internet comme les micro-ordinateurs, consoles, télévisions… Network Computers correspondant du Minitel pour les accès à Internet) mais aussi les techniques de téléconférence, télécopie...

Téléinformatique : mise en œuvre de traitements de données intégrant la transmission des données entre des matériels informatiques situés dans des lieux géographiquement éloignés au moyen de voies de télécommunication (lignes optiques ou téléphoniques, ondes hertziennes, satellite, wifi...). On parle de travail coopératif de plusieurs ordinateurs distants par des moyens de télécommunication.

LAN (Local Area Network) représente les réseaux locaux, c’est-à-dire géographiquement restreint à un seul propriétaire.

MAN (Metropolitan Area Network) représente les réseaux habituellement implantés dans les communautés urbaines ou régions (il s'agit d'une volonté politique de permettre l'accès aux réseaux dont Internet, aux habitants de la communauté urbaine ou de la région).

WAN (Wide Area Network) représente les réseaux étendus au niveau national ou international, qu’ils soient privés ou publics (il y a Internet et les autres).

Exemples :
• Les réseaux locaux d'entreprises composés ordinateurs reliées par des voies de télécommunication les uns aux autres (LAN) qui permettent aux utilisateurs du système d'information d'effectuer leur travail au sein de l'entreprise.
• L'utilisation d'un terminal bancaire, les grands réseaux publics ou privés nationaux et internationaux (WAN tels que ceux utilisant le réseau téléphonique commuté, ou d'autres réseaux spécialisés, ou le réseau mondial Internet...).
• Les structures de réseaux de grandes villes telles que Nancy (Meurthe-et-Moselle) qui propose à ses habitants les infrastructures du réseau Stannet de type boucle urbaine. Ces réseaux ont vocation à permettre la généralisation de démocratisation des accès aux réseaux informatiques distants (MAN).
3. L'évolution des systèmes informatiques vers l'intégration des réseaux
a. L'évolution des systèmes informatiques
Les premiers systèmes informatiques étaient très centralisés : les Mainframes assurent le travail d’un grand nombre de consoles de travail. L’ordinateur central effectue tous les travaux des consoles et gère tous les périphériques.

Avec l’arrivée des « puces » électroniques et l’avènement de la micro-informatique, l’informatique devient distribuée. Le micro-ordinateur est l’exemple même de l’informatique personnelle. Le poste de travail est autonome, il gère ses logiciels et ses périphériques.

Un regroupement de ces deux types d’organisation informatique est apparu avec l’architecture Client/Serveur. Un poste de type micro-ordinateur peut être client d’un serveur de données ou de traitements par l’intermédiaire d’une connexion réseau. Il peut aussi assurer ses propres traitements avec les logiciels et les données en local.

L’apparition d’Internet qui permet l’interconnexion de réseaux de types et de structures différents par l’intermédiaire d’un protocole unique (TCP/IP), en même temps qu’il intègre les informations multimédias (sons, images) est la source d’une nouvelle ère de l’informatique.

Schéma de l’évolution informatique
b. L'architecture organisationnelle « Internet »
Le Network Computing est aussi appelé architecture 3 tiers, n-tiers, ou multi niveau ; c'est l'architecture que l'on retrouve actuellement dans l'organisation d'Internet ou des intranets d'entreprises.



IHM : Interface Homme Machine
NC : Network Computer représente l'ensemble des matériels spécialisés qui vont permettre l’accès à Internet.
Windows NT (NeTwork de Microsoft) et Unix (Linux) sont les systèmes d'exploitation serveur les plus fréquemment rencontrés.

Un client équipé d’un micro-ordinateur muni d’un navigateur Web va interroger un serveur d’application qui va exécuter un traitement en direction d’un autre serveur de données ; ce dernier retourne les données résultantes au serveur d’application qui les met en forme avant de les retourner au client qui les visualise sous forme graphique (Web).
c. Le besoin d'organisation des réseaux
Au cours de l'évolution dans le temps de nombreux constructeurs matériels et logiciels ont développé leur propre standard permettant aux ordinateurs de communiquer les uns avec les autres. Ces standards n'étaient pas compatibles et ne permettaient pas aux différents réseaux de communiquer les uns avec les autres.
Il a donc fallu développé des normes reconnues par tous les systèmes (logiciels et matériels) qui allaient permettre aux différents réseaux de communiquer grâce à l'utilisation de protocoles normalisés. L'objectif est de permettre à tous les réseaux et donc alors utilisateurs de pouvoir échanger des informations.

Internet reposant sur la pile de protocoles TCP/IP permet à des réseaux de structures et de technologies différentes de pouvoir communiquer de façon universelle.
L'essentiel
Les réseaux informatiques sont l'élément essentiel de la composante technologique systèmes d'information des organisations ; ils doivent permettre aux utilisateurs de pouvoir accéder aux informations locales (réseau local) ou externes (réseau étendu) dont il a besoin pour effectuer leur travail.

Les structures des technologies informatiques ont évolué rapidement au cours du temps ce qui oblige aujourd'hui les réseaux à normaliser leurs échanges au travers de l'utilisation de protocoles pour permettre à leurs utilisateurs de communiquer et d'accéder à leurs informations de façon transparente.
Généralités sur les réseaux pour le SI de l'organisation 4/5 basé sur 4 votes.
Vous êtes ici :
Accueil > Fiches de cours du CP à la Terminale > cours de Systèmes d'information de gestion > Terminale STMG > Généralités sur les réseaux pour le SI de l'organisation
Accueil > Fiches de cours du CP à la Terminale > cours de Systèmes d'information de gestion > Terminale STMG > Généralités sur les réseaux pour le SI de l'organisation
Voir tout le contenu pédagogique relatif à ce sujet
Connexion ou Créer un compte