La réussite scolaire pour tous !

Cours de Histoire-géographie 2de - Le défi alimentaire : nourrir la population mondiale


Note par nos Maxinautes :  
1. Le défi du nombre : la Terre doit nourrir de plus en plus d'hommes
a. La croissance démographique et les besoins alimentaires
La Terre est passée de 1,7 milliard d'hommes en 1900 à 6,7 milliards aujourd'hui, mais les besoins alimentaires sont très différents selon les pays : alors que les pays pauvres connaissent l'explosion démographique, les pays riches ont achevé leur transition démographique.
La malnutrition (en diminution) touche les PED : en 1970, 941 millions de personnes souffraient de ce fléau, en 1995 elles n'étaient plus « que » 800 millions.
La situation en Asie et en Amérique est moins catastrophique qu'en Afrique et, quand il y a des famines, elles résultent de conflits politiques ou de crises économiques.
b. L'augmentation de la production alimentaire
La production alimentaire a fait de gros progrès ; entre 1950 et 1970, la production de maïs a augmenté de 340 % par exemple. Elle résulte de l'adoption de techniques agricoles modernes. La disponibilité alimentaire est dorénavant de 2 700 calories et est supérieure au minimum fixé par la FAO.
L'agriculture péri-urbaine apporte sa contribution à l'augmentation de la production alimentaire en apportant des fruits, des légumes ou des volailles pour les villes qui accueillent en permanence de nouveaux consommateurs. Cette agriculture n'est cependant qu'un complément de la production des campagnes.
2. Les modèles agricoles, solutions imparfaites au défi alimentaire
a. Des agricultures modernes très intensives
Ces agricultures, dont la production est forte par rapport à la surface cultivée, s'orientent partout dans le monde vers les mêmes productions destinées aux marchés extérieurs et aux villes. Ces cultures commerciales se font sur de vastes exploitations dotées d'un parc important de machines.
Ces cultures se rencontrent principalement dans les pays développés, elles imposent aussi leurs paysages aux campagnes du Tiers Monde avec l'aide des pays du Nord et, de ce fait, les cultures traditionnelles de subsistance se réduisent.
Ces agricultures, enfin, s'intègrent de plus en plus à l'industrie (agro-business) qui fournit tous les produits nécessaires en amont et assure la transformation des produits agricoles en aval.
b. Des « révolutions vertes » dans les pays du Tiers Monde
En intensifiant la production grâce à des variétés de céréales à hauts rendements, les pays du Tiers Monde peuvent accroître leurs rendements agricoles face à l'augmentation rapide de leur population.
L'Inde, la Colombie et le Viet Nam se sont lancés dans ce modèle de développement agricole et les résultats sont spectaculaires mais très différents selon les cultures : en Inde, les rendements ont été multipliés par 3,6 entre 1950 et 1994 et ceux du riz par 2,8. D'autres productions plus frustres (millet, légumineuses) ont peu augmenté. La Colombie a, avec succès, intensifié la culture du café et le Vietnam fait dorénavant 2 récoltes de riz par an.

 

L'essentiel

Nourrir la population mondiale est un véritable défi, car la croissance du nombre des hommes sur Terre doit répondre à la croissance des productions ; or la mise en valeur agricole de la planète est bien inégale. Les modèles agricoles sont nombreux, mais gérer les ressources nécessaires à l'alimentation exige une coopération internationale et un développement durable.

Le défi alimentaire : nourrir la population mondiale 4/5 basé sur 194 votes.
Vous êtes ici :
Accueil > Fiches de cours du CP à la Terminale > cours d'Histoire-géographie > 2de > Le défi alimentaire : nourrir la population mondiale
Accueil > Fiches de cours du CP à la Terminale > cours d'Histoire-géographie > 2de > Le défi alimentaire : nourrir la population mondiale
Voir tout le contenu pédagogique relatif à ce sujet
Connexion ou Créer un compte