La réussite scolaire pour tous !

Cours de mathématiques 6e - Droites parallèles


Note par nos Maxinautes :  
Objectifs :
Parmi les positions relatives de deux droites, on distingue le cas particulier des droites parallèles. 
Comment reconnait-on des droites parallèles ? Comment et avec quels instruments les trace-t-on ?
1. Les droites parallèles
Quand on trace deux droites dans le plan, trois cas sont possibles.
Les deux droites se coupent en un point O ; on dit qu’elles sont sécantes en O.

Exemple


(d) et (d’) sont sécantes en O.

 

Les deux droites ont une infinité de points communs ; on dit qu’elles sont confondues. 

Exemple


(d) et (d’) sont confondues.

Les deux droites n’ont aucun point commun ; on dit qu’elles sont parallèles. 

Exemple


(d) et (d’) sont parallèles.

Notation
On note (d) // (d’). 
Le signe « // » signifie parallèle. 

 


Remarques
• La distance entre deux droites parallèles reste constante.


• En principe, on ne parle pas de segments parallèles puisque dans la notion de parallélisme, il y a aussi la notion d'infini, or les segments ne sont pas infinis. 
• On peut tracer deux parallèles en utilisant simultanément les deux côtés d'une règle.

2. Tracés de droites parallèles
Problème
Soit (d) une droite et A un point tel que  (d). 
Tracer la droite parallèle à (d) passant par A

Instruments utilisés 
L’équerre et la règle sont les instruments nécessaires pour ce tracé. 

Droites parallèles 4/5 basé sur 134 votes.
Vous êtes ici :
Accueil > Fiches de cours du CP à la Terminale > cours de Mathématiques > 6e > Droites parallèles
Voir tout le contenu pédagogique relatif à ce sujet
Connexion ou Créer un compte