La réussite scolaire pour tous !

Cours de Comptabilité et finance des entreprises Terminale STMG - L'exercice comptable et principe d'indépendance des exercices


Note par nos Maxinautes :  
Objectifs : définir le principe d'indépendances des exercices. En évaluer la portée. Citer les régularisations liées à ce principe. Définir la notion d'exercice comptable.

1. L'exercice comptable
D'après l'article L123-12 du code du commerce, une entreprise doit contrôler par inventaire, au moins une fois tous les douze mois, l'existence et la valeur des éléments actifs et passifs du patrimoine de l'entreprise.
Elle doit établir des comptes annuels à la clôture de l'exercice au vu des enregistrements comptables et de l'inventaire. Ces comptes annuels comprennent le bilan, le compte de résultat et une annexe, qui forment un tout indissociable.

Les utilisateurs de l'information comptable (associés, banques, Etat…) ont un besoin régulier d'être informés sur la situation de l'entreprise. Mais le calcul du résultat nécessite du temps et des ressources, c'est pour cela que le résultat n'est calculé que tous les 12 mois.

Il est possible, pour une entreprise, de calculer le résultat de l'activité en cours d'exercice comptable. Ce travail se nomme situation.
Hormis la dérogation possible lors du premier exercice comptable, la durée d'un exercice comptable est de 12 mois. Généralement la période retenue pour l'exercice comptable est l'année civile.
Un exercice comptable est donc la période retenue en comptabilité pour calculer le résultat.

2. Définition et portée du principe d'indépendance des exercices
Le principe d'indépendance des exercices est également appelé principe d'autonomie des exercices ou principe de séparation des exercices.

Les différents utilisateurs de l’information comptable ont besoin d’informations périodiques. Pour cela, il est nécessaire de découper la vie continue des entreprises en périodes appelées exercices comptables. La spécialisation des exercices s’effectue par le biais des comptes de régularisation.

Le principe d'indépendance des exercices consiste, pour un exercice comptable donné, à ce que les traitements concernent tous les produits et charges de cet exercice et rien que ceux-ci. Donc pour calculer le résultat de l'exercice comptable N, toutes les charges de l'exercice N, et rien que les charges de l'exercice N, sont à retrancher de tous les produits et rien que les produits de l'exercice N.

Les régularisations relevant du principe d'indépendance des exercices sont les ajustements des comptes de gestion (charges à payer, produits à recevoir, charges et produits constatés d'avance) et les stocks et leurs variations. Les amortissements relèvent-ils du principe d'indépendance des exercices ?

Avec l'évolution récente de la réglementation comptable, la réponse à cette question n'est pas simple. Selon l'article L 123-20 du code de commerce et l'article 120-3 du PCG (plan comptable général), l'obligation d'amortir semble relever du principe de prudence mais selon C. Hoarau : « La conception économique de l’amortissement comptable met l’accent sur la formation du résultat. L’entreprise acquiert des immobilisations qui sont exploitées en vue d’en tirer des profits pendant plusieurs exercices. C’est pourquoi, en application du principe de d'indépendance des exercices, il convient d’en répartir le coût, afin que chaque exercice supporte une charge correspondant aux avantages tirés de l’utilisation du bien. »

L'essentiel

Un exercice comptable est donc la période retenue en comptabilité pour calculer le résultat.

Le principe d'indépendance des exercices consiste, pour un exercice comptable donné, à ce que les traitements concernent tous les produits et charges de cet exercice et rien que ceux-ci.

Les régularisations relevant du principe d'indépendance des exercices sont les ajustements des comptes de gestion (charges à payer, produits à recevoir, charges et produits constatés d'avance) et les stocks et leurs variations. Les amortissements relèvent, suivant l'interprétation des textes réglementaires, soit du principe de prudence soit du principe d'indépendance des exercices.


L'exercice comptable et principe d'indépendance des exercices 4/5 basé sur 12 votes.
Vous êtes ici :
Accueil > Fiches de cours du CP à la Terminale > cours de Comptabilité et finance des entreprises > Terminale STMG > L'exercice comptable et principe d'indépendance des exercices
Accueil > Fiches de cours du CP à la Terminale > cours de Comptabilité et finance des entreprises > Terminale STMG > L'exercice comptable et principe d'indépendance des exercices
Voir tout le contenu pédagogique relatif à ce sujet
Connexion ou Créer un compte