La réussite scolaire pour tous !

Cours de SVT 1re S - La puberté


Note par nos Maxinautes :  
Objectif
À la naissance, les appareils génitaux sont en place mais non fonctionnels. L’objectif est d’identifier les transformations structurales et fonctionnelles des appareils sexuels qui ont lieu à la puberté et d’en comprendre le déterminisme.
1. Les transformations morphologiques et anatomiques
a. L'apparition de caractères sexuels secondaires
Chez les filles, on observe que les seins ainsi que la pilosité pubienne et axillaire apparaissent, le bassin s’élargit.

Chez les garçons, la voix mue, la pilosité faciale et corporelle ainsi que la musculature se développent.

Ce sont les caractères sexuels secondaires qui apparaissent et se mettent en place sur une période plus ou moins longue (en moyenne de 11 à 17 ans chez les filles ; de 12 à 18 ans chez les garçons.)
b. Des modifications des caractères sexuels primaires
Les caractères sexuels primaires subissent des transformations à la puberté :
- chez les filles, on observe une augmentation de volume de l’utérus et des ovaires (multiplié par 7).
- chez les garçons, les testicules, le pénis et les glandes annexes se développent et acquièrent leur taille adulte.

Toutes ces transformations morphologiques s’accompagnent de modifications anatomiques d’une part et fonctionnelles d’autre part.
2. Des modifications fonctionnelles
a. Des manifestations de la fonctionnalité de l'appareil reproducteur
- Chez les filles, les règles ou menstruations apparaissent tous les 28 jours en moyenne : c’est un écoulement de sang au niveau de la vulve. Il correspond à l’élimination d’un tissu de l’utérus appelé endomètre. Les règles témoignent donc de l’activité de l’utérus.

- Chez les garçons, l’éjaculation traduit également le fonctionnement des testicules. En effet, l’éjaculation correspond à la libération des spermatozoïdes produits dans les testicules, qui gagnent l’épididyme puis le canal déférent et enfin l’urêtre. Dans le sperme, se trouve également des sécrétions de la prostate et des vésicules séminales.
b. Des observations microscopiques

- La comparaison de coupe de testicules pubère et impubère met en évidence que c’est à partir de la puberté que le garçon produit des spermatozoïdes.

- De même chez les filles, les ovaires impubères sont caractérisés par la présence de follicules primordiaux, primaires, secondaires et absence de follicules cavitaires de grande taille et de follicule mûr ou corps jaune alors que chez une fille pubère, on observe des follicules à tous les stades d’évolution. (voir la fiche sur la fonctionnalité des appareils reproducteurs)
3. Dosages hormonaux et déterminisme de la puberté

Le graphique ci-dessus montre que chez le garçon, à la puberté, on observe une sécrétion de testostérone, une hormone produite par les testicules ; cette augmentation du taux de testostérone est suivie de la croissance du pénis, ce qui montre que c’est la production des hormones par les testicules à la puberté qui est à l’origine de la mise en place des caractères sexuels secondaires et des modification des caractères sexuels primaires.

On retrouve également ce contrôle hormonal chez les filles : ce sont les ovaires qui sécrètent dès la puberté des œstrogènes qui induisent le développement des seins et de la pilosité.
L'essentiel
La mise en place des structures et de la fonctionnalité des appareils sexuels se réalise sous le contrôle du patrimoine génétique, sur une longue période qui va de la fécondation à la puberté. La puberté est la dernière étape de la mise en place des caractères sexuels ; c’est à partir de la puberté que l’individu acquière l’aptitude à procréer.
La puberté 4/5 basé sur 130 votes.
Vous êtes ici :
Accueil > Fiches de cours du CP à la Terminale > cours de SVT > 1re S > La puberté
Voir tout le contenu pédagogique relatif à ce sujet
Connexion ou Créer un compte