En quelques
mots…

De l’individu à l’acteur

L’organisation est un objet d’étude pour les sciences de gestion.

Pour assurer une gestion efficace, l’organisation se doit de favoriser la collaboration et l’implication de ses ressources humaines tout en maitrisant le cout du travail.

De l’individu à l’acteur >
Comment définir les différents types d’organisations ?

Les modes de contrôle des dirigeants sont différents selon les types d’organisations.

La gouvernance (ou le gouvernement des organisations) vise à assurer davantage de transparence et de régulation.

De l’individu à l’acteur >
Comment un individu devient-il acteur dans une organisation ?

L’individu est un être social qui peut avoir une identité numérique.

Doté d’une personnalité et de compétences, il devra s’intégrer et trouver sa place pour devenir acteur dans l’organisation.

De l’individu à l’acteur >
Comment concilier gestion efficace des ressources humaines et cout du travail ?

La gestion des ressources humaines est impliquée dans les conditions de travail et dans la politique de rémunération.

Les nouveaux liens de travail doivent être une opportunité pour une gestion efficace des ressources humaines.

Numérique et intelligence collective

Le numérique bouleverse l’économie.

Il transforme le travail : de nombreux métiers sont voués à la disparition pour laisser émerger de nouveaux.

Numérique et intelligence collective >
En quoi les technologies transforment-elles l’information en ressource ?

Grâce aux technologies et notamment internet, l’information est accessible et elle possède une valeur.

Le big data permet ainsi, en ayant une meilleure connaissance du client, d’améliorer la performance de l’organisation ou de créer de nouvelles opportunités.

L’open data permet une exploitation libre des données. Celles-ci peuvent ensuite être traitées, avec un tableur par exemple.

Numérique et intelligence collective >
Comment le partage de l’information contribue-t-il à l’émergence d’une intelligence collective ?

Le partage de l’information est facilité par les usages du numérique. Ce partage encourage la collaboration et génère ainsi une intelligence collective.

Numérique et intelligence collective >
Le numérique crée-t-il de l’agilité ou de la rigidité organisationnelle ?

Le numérique favorise l’agilité.

Le cloud computing permet par exemple d’accéder à des ressources de n’importe où, à travers internet.

Création de valeur et performance

La création de valeur doit être mesurée dans plusieurs dimensions pour atteindre la performance globale.

Création de valeur et performance >
Peut-on mesurer la contribution de chaque acteur à la création de valeur ?

La création de valeur nécessite l’intervention de plusieurs acteurs.

Pour pouvoir mesurer la valeur créée par chaque acteur, l’organisation doit utiliser des indicateurs pertinents.

Création de valeur et performance >
La création de valeur conduit-elle toujours à une performance globale ?

Pour atteindre la performance globale, la création de valeur ne suffit pas. L’organisation doit intégrer différentes contraintes : législatives, sociales, environnementales et sociétales.

Temps et risque

Les contraintes temporelles sont parfois source de risque pour l’organisation.

Différents outils permettent de les limiter.

Temps et risque >
Quelle prise en compte du temps dans la gestion de l'organisation ?

Le temps intervient dans la prise de décision. Il est en conséquence un paramètre à maitriser.

Temps et risque >
L'amélioration de la performance est-elle sans risque ?

Dans un contexte d'hypercompétition, l’amélioration de la performance est nécessaire pour chaque organisation.

Cette recherche demande parfois de prendre des risques.

Sommaire
fermer