• CP
  • CE1
  • CE2
  • CM1
  • CM2
  • 6e
  • 5e
  • 4e
  • 3e
  • 2e
  • Première
  • Terminale

Méthodologie

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Méthodologie. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Méthodologie, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

Cours / Méthodologie / Terminale S
Elaborer un plan  
  • 1. Pourquoi un plan ?
    • a. Nécessité du plan
    • b. Deux types essentiels de plan
    • c. Faire un plan détaillé
    • d. Ce qu'il ne faut pas faire
  • 2. Le plan dialectique
    • a. Qu'est-ce qu'un plan dialectique ?
    • b. Ce que n'est pas un plan...
  • 3. Le plan notionnel ou thématique
    • a. Qu'est-ce qu'un plan notionnel ?
    • b. Ce qu'il ne faut pas faire

1. Pourquoi un plan ?
a. Nécessité du plan
« Disserter, disait Diderot, c'est parler avec détail sur une matière quelconque, en observant une certaine suite dans ses raisonnements » : ce qui importe dans une dissertation, ce n'est pas seulement la pertinence de son contenu, mais aussi l'organisation, la « suite » des idées qui y sont énoncées. Elaborer un plan est en ce sens une étape indispensable de la dissertation, puisque c'est ce qui va permettre d'élaborer une réflexion qui progresse de façon cohérente vers une réponse à la question posée.

Le plan doit être élaboré, de façon détaillée, avant toute rédaction, si l'on veut éviter les défauts inhérents à qui écrit « au fil de la plume » et sans savoir où il va.

b. Deux types essentiels de plan
S'il est vrai que la plan dit « dialectique » (« thèse-antithèse-synthèse ») est le type de plan le mieux connu, il n'est pourtant pas le seul possible. Nous le distinguerons, ici, du plan dit « notionnel » ou « thématique », qui procède en traitant successivement la question à travers trois domaines ou thèmes différents.
c. Faire un plan détaillé
Faire un plan véritable, ce n'est pas seulement envisager globalement les trois grandes parties du devoir, mais c'est prévoir aussi l'organisation des idées à l'intérieur de chacune d'elles : on évitera ainsi de réduire telle partie de son devoir à une idée unique, suivie d'une série d'exemples censés remplacer la richesse de la réflexion.

Ainsi le plan doit indiquer à la fois les « parties » et « sous-parties », prévoir les exemples et références qui seront utilisés : plus le plan est précis, plus la rédaction finale du devoir sera aisée et plus on évitera les défauts liés à l'improvisation et à l'imprévoyance.

d. Ce qu'il ne faut pas faire
Deux défauts fondamentaux sont à éviter :
la simple juxtaposition des idées, qui revient à ne pas faire de plan véritable : les idées, références, exemples, quelle que soit leur pertinence, ne doivent pas être simplement juxtaposés, mais toujours logiquement liés entre eux, que ce soit par des liens déductifs, de conséquence ou d'opposition critique... La réflexion doit progresser continûment, sans rupture logique ;

le plan simplement « historique », défilé de doctrines qui se contente d'exposer chronologiquement les thèses de divers auteurs quant à la question posée : Descartes a affirmé telle chose, qui fut critiquée par Kant, qui

...
Pour consulter la fiche en entier, inscris-toi gratuitement sur Cours.fr,
tu pourras accéder à toutes les fiches de cours dans toutes les matières.





Suivez-nous sur les réseaux sociaux !