Maxicours.com, Le N°1 du soutien scolaire sur Internet

Exercices et Cours de Mathématiques, Français, Anglais...

Première visite
Je m'abonne !




  Mécanique des fluides  

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Mécanique des fluides. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Mécanique des fluides, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

Contrôle de pression (2)  
  • 1. Soupape de réduction de pression à...
  • 2. Soupape d'équilibrage
  • 3. Soupape de décharge
  • 4. Soupape de freinage
  • 5. Conjoncteur - disjoncteur

1. Soupape de réduction de pression à action pilotée

La soupape de réduction de pression à tiroir auxiliaire ou à action pilotée (figure suivante) fonctionne différemment de la soupape précédente.

Soupape de réduction de pression à action pilotée :

En état de repos, la pression dans l'entrée n'a pas atteint le tarage du ressort (2) et le tiroir (4) se maintient en bas ; donc, l'orifice (C) est complètement ouvert.

Lorsque la pression de travail atteint le tarage du ressort (2), le clapet (1) recule et laisse circuler le fluide vers la purge, donc le dessus du tiroir (4) est dépressurisé. Maintenant, la pression à la sortie en passant par la conduite (D) peut soulever le tiroir (4) et refermer graduellement l'orifice (C). Les déplacements du tiroir (4) et du clapet (1) finissent par restreindre l'orifice (C) et réduire la pression par perte de charge (∆P).

Les soupapes de réduction de pression sont représentées différemment par les symboles Cetop de la compagnie Vickers (figure ci-dessous) et par la norme DIN-ISO de Rexroth (figure ci-après).

Symboles Cetop de soupapes de réduction de pression :

Symboles DIN-ISO de soupapes de réduction de pression :

Sélection d'une soupape de réduction de pression :

Les deux principaux facteurs qui déterminent l'emploi des soupapes de réduction de pression à action directe et à action pilotée sont :

  1. le débit qui va y circuler ;
  2. la réduction de pression désirée.

Voici l'équipement, les caractéristiques et le schéma d'implantation du circuit hydraulique (figure suivante) dans lequel on doit installer une soupape de réduction de pression sachant que :

- la pompe (3) débite 270 l/min ;

- la soupape de sécurité (4) est réglée à 200 bars ;

- la soupape de séquence (6) est réglée à 150 bars ;

- la soupape de réduction (8) est réglée pour 50 bars ;

- la soupape de réduction doit réduire la pression de 150 bars.

Sélection d'une soupape de réduction de pression :

Quelle soupape va répondre à ces besoins ?

Le symbole 8 représente une soupape de réduction de pression à action pilotée avec clapet incorporé ayant le symbole DIN-ISO. Il convient cependant de faire la recherche dans les catalogues appropriés.

2. Soupape d'équilibrage

On utilise la soupape d'équilibrage pour créer une résistance permettant de maintenir une charge ou de contrôler le moment du départ de la descente du vérin.

La figure suivante vous montre un schéma de contrôle de descente d'un vérin.

Soupape d'équilibrage :

Le tarage de la soupape permet de maintenir le piston en équilibre tant que la pression créée dans la chambre annulaire est plus faible que la pression préréglée par le mécanisme de tarage de la soupape.

Le fonctionnement de cette soupape est identique à celui de la soupape de séquence.

Voici les symboles utilisés selon les normes Cetop et DIN-ISO pour représenter des soupapes d'équilibrage (figures suivantes).

Symboles Cetop pour soupapes d'équilibrage :

Symboles DIN-ISO pour soupapes d'équilibrage :

Sélection d'une soupape d'équilibrage :

Lors de l'installation d'une soupape d'équilibrage, il faut connaître la valeur de la pression qui est générée à l'intérieur du récepteur (vérin ou moteur).

Cette pression est générée par la charge qui agit sur la surface effective du récepteur (figure suivante).

Circuit d'équilibrage 1 :

Lors de la sélection d'une soupape d'équilibrage, il est très important de contrôler la capacité de tarage de cette composante si l'on veut obtenir un résultat satisfaisant.

Or, comment procéder pour sélectionner la bonne soupape d'équilibrage à installer dans un circuit hydraulique dans lequel on veut contrôler la descente de la charge ?

Pour bien saisir la procédure, prenez le cas du circuit suivant (figure suivante).

Circuit d'équilibrage 2 :

Rappelez-vous que les deux critères de base pour le choix de la soupape sont :

  • la pression ;
  • le débit.

Premier critère : la pression de tarage

Trouvons la pression générée par la charge dans la chambre du vérin côté tige.

Formule :

Deuxième critère : le débit de circulation

...
Cette fiche de cours t'intéresse ?
N'attends plus pour la voir en intégralité !