Maxicours.com, Le N°1 du soutien scolaire sur Internet

Exercices et Cours de Mathématiques, Français, Anglais...

Première visite
Je m'abonne !




  Histoire des arts  

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Histoire des arts. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Histoire des arts, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

Cours / Histoire des arts / Niveau confirmé
Le couronnement d'une vie  
  • 1. Autour de Lydia
  • 2. Les dernières années

Objectif : Retracer les vingt dernières années de la vie de Matisse, depuis l’achèvement de La Danse de la fondation Barnes, en 1933, jusqu’à sa mort en 1954 ; années très riches, pendant lesquelles Matisse affirme et conclut son œuvre.

Après avoir achevé La Danse de la fondation Barnes en 1933, Matisse sait avoir franchi une nouvelle étape dans la progression de son art. Il va désormais accepter des commandes pour des travaux de natures très diverses : des illustrations pour des livres, dont le premier sera Poésies de Mallarmé, en 1930 ; des cartons de tapisserie (Papeete en 1935, La nymphe dans la forêt en 1936-38) ; des décorations (Le Chant, une cheminée pour Nelson Rockfeller, en 1938) ; décors et costumes pour L’étrange farandole, un ballet chorégraphié par Leonide Massine sur une musique de Chostakovitch, en 1937 ; enfin, les années 40 et 50, sans doute les plus riches de sa vie, verront tout à la fois l’épanouissement des gouaches découpées et la réalisation de la chapelle du Rosaire à Vence. Quant à la peinture, les toiles qu’il produira entre 1934 et 1940 reprennent certains traits distinctifs de La Danse. Mais Matisse est alors également influencé par la présence de Lydia Delectorskaya, une jeune femme russe qui d’assistante deviendra modèle et compagne des dernières années de sa vie.
1. Autour de Lydia
Matisse rencontre Lydia Delectorskaya en 1932. Elle l’assiste alors à la réalisation des grands panneaux de La Danse. Mais c’est à partir de 1933 que Lydia rentre définitivement dans la vie de Matisse, devenant son assistante, sa secrétaire, son modèle privilégié et sa confidente. C’est surtout en tant que modèle que Lydia a marqué de son empreinte la carrière de Matisse. Elle semble avoir apporté à ce dernier une inspiration nouvelle, inspiration portée par l’élan du travail colossal et réussi de La Danse.

La plupart des toiles peinte entre 1935 et 1939 sont en effet des portraits de Lydia, mais des portraits montrant une évolution sensible par rapport aux nombreux portraits de femmes qu’a produit Matisse jusque là, dont les Odalisques des années 20. Tout d’abord, Matisse a gardé de La Danse une tendance à la simplification des formes, mais aussi à la déformation pour atteindre à un maximum d’expressivité. Le dessin, souvent littéral, c’est-à-dire directement inscrit sur la toile en complément de la peinture, vient appuyer cette recherche. La couleur est à nouveau traitée en aplats mats, avec une liberté chromatique qui a fait dire de ces œuvres des années 1935-39 ...
Cette fiche de cours t'intéresse ?
N'attends plus pour la voir en intégralité !