Géographie

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Géographie. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Géographie, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

Cours / Géographie / Terminale L
Le Japon : une industrie conquérante  
  • 1. Un système productif moderne...
    • a. Une organisation spatiale dominée...
    • b. Des localisations évoluant en...
  • 2. Un dynamisme industriel fondé sur...
    • a. Vitalité et reconversion des...
    • b. Les industries de haute...
  • 3. Une industrie extravertie
    • a. Des entreprises puissantes...
    • b. Des échanges importants pour une...

1. Un système productif moderne s’appuyant sur des industries dites « traditionnelles »
a. Une organisation spatiale dominée par les localisations littorales
L’espace industriel japonais s’étend sur un axe dont les extrémités sont Tokyo–Yokohama à l’est et Kita–Kyushu–Fukuoka à l’ouest. Les rivages du Sud de l’île de Honshu et ceux de la mer intérieure représentent les zones de concentration industrielle, principalement le long des littoraux.
Les pôles les plus puissants et dont les dispositifs de production sont les plus variés se concentrent autour de la baie de Tokyo, autour de Nagoya et autour de la baie d’Osaka. La littoralisation des activités (85 % des activités industrielles concentrées sur les côtes sud-est de l’archipel) traduit la prise de conscience de l’importance des transports internationaux de marchandises (exportation des productions et nécessité d’importer les matières premières qui font défaut à l’industrie).
b. Des localisations évoluant en réponse à de nouvelles exigences
Les conditions économiques font évoluer les localisations industrielles. Le ralentissement des activités manufacturières touche les villes littorales. Longtemps, les zones industrielles furent installées sur des îles artificielles formées de remblais, ou dans des zones de polders. Les localisations sont désormais plus variées. De plus en plus, certaines entreprises sont installées à la périphérie des villes où l’engorgement des réseaux est moins fort (ralentissement dans une activité dominée par la logique des flux tendus, supposant une grande disponibilité des réseaux de communication afin de ne pas immobiliser ou ralentir la marchandise).
Dans le cas de l’usine Toyota, implantée à Nagoya, l’entreprise préfère une localisation à la fois excentrée par rapport à la ville (recherche d’une main-d’œuvre rurale ou rurbaine) et intérieure (en retrait du littoral, greffée sur les axes de communication terrestre (autoroutes) permettant une meilleure relation avec les fournisseurs et les autres unités du groupe.
2. Un dynamisme industriel fondé sur l’adaptation et l’innovation
a. Vitalité et reconversion des industries
...
Voir tout le contenu pédagogique relatif à ce sujet
Connexion ou Créer un compte