Maxicours.com, Le N°1 du soutien scolaire sur Internet

Exercices et Cours de Mathématiques, Français, Anglais...

Première visite
Je m'abonne !




  Français  

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Français. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Français, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

Cours / Français / Terminale L
L'Odyssée : Lecture méthodique 1, la tempête (chant V)  
  • 1. L'épreuve ultime du...
    • a. L'épreuve suit un...
    • b. L'épreuve ultime, climat de...
  • 2. Réalisation du héros...
    • a. Tentation de la faiblesse
    • b. Initiation du héros

Objectifs :
Chercher une problématique, proposer une lecture méthodique, des axes de lecture qui éclairent l’épreuve ultime qu’endure Ulysse.
Les citations font référence à l’édition « La Découverte », traduction, notes et postface de Philippe Jaccottet.

Page 92-95, vers 291-392 « Ce-disant, il rallia les nuages (…) le calme se refit. »


Après avoir été libéré par Calypso, Ulysse prend la mer sur un navire qu’il a construit. Le dix-huitième jour de navigation, Poséidon l’empêche de s’approcher des côtes phéaciennes, promettant de multiplier les obstacles contre celui qu’il hait. (« Il aura (…) son poids d’ennuis ! ») Ainsi, le héros essuie une tempête apocalyptique (= relatif à la fin du monde) et subit la rancœur du Dieu, mû par la colère : Ulysse a crevé l’œil de son fils, le cyclope Polyphème qui a demandé vengeance à son père.

- Problématique :
L’épreuve ultime du héros, jouet du caprice des dieux, épreuve initiatique et révélatrice d’une force inextinguible.
1. L'épreuve ultime du héros : la colère des dieux...
a. L'épreuve suit un schéma narratif strict
L’épisode constitue une entité narrative close, de la situation initiale à la situation finale.

Situation initiale : v.269-281, dix sept jours de navigation sans interruption.
Le départ est sollicité par Athéna qui influence la décision de Zeus, départ accepté et accompagné par Calypso qui se résigne à abandonner son bien aimé retenu contre son gré.

Elément perturbateur : v.282-289, la rage et la rancœur de Poséidon.
Le « puissant Ebranleur des terres » s’oppose au retour d’Ulysse auquel il promet des mésaventures. Le périple d’Ulysse est perturbé par la haine d’un dieu qui veut venger son fils. Ainsi, l’aventure est déclenchée par une divinité adverse.

Péripéties : v.290-381, les étapes du naufrage d’Ulysse.
Le récit développe les multiples difficultés rencontrées par un humain contre l’immensité, la puissante colère divine.

Elément réparateur : v.382-390, l’aide des divinités féminines.
Ino, sous la forme d’une mouette, confie un voile talismanique à Ulysse qui le protège ; Athéna brise la houle pour permettre au héros un naufrage à l’abri de tout danger. L’épisode promet une fin heureuse dans le sens où d’autres divinités luttent pour que le destin du héros se réalise. Les divinités sont émues par l’injustice, l’inégalité de l’affrontement (« tant de maux… tellement » : les adverbes sous-entendent la démesure de la punition).

Situation finale :
v.390-392, le retour au calme.
Celui-ci est brièvement raconté dans une proposition juxtaposée : « le calme se refit », dans laquelle le préfixe de réitération suggère un retour au calme naturel et spontané. L’état favorable de la mer ne mérite pas description dans le sens où il n’apporte rien de révélateur concernant le héros.
L’épreuve est close.

En étudiant de plus près le schéma actantiel : Ulysse est au cœur de la tourmente, une tourmente qui le dépasse puisqu’au-delà de l’enjeu de son destin, les dieux s’affrontent entre l’opposant qui vise un intérêt personnel : la vengeance de son fils Polyphème et les adjuvants ou divinités féminines qui, émues par le triste sort d’Ulysse, le guident et le conseillent.
b. L'épreuve ultime, climat de la violence
Violence et démesure
La description de la tempête revêt une ampleur épique. Le champ lexical de la tempête s’accompagne d’un lexique violent dépassant tout réalisme.
- Les verbes sont d’une brutalité insurmontable pour le navigateur (« déchaîner-couvrir-tomber-s’abattre-soulever-rompre-fondre
...
Cette fiche de cours t'intéresse ?
N'attends plus pour la voir en intégralité !