Maxicours.com, Le N°1 du soutien scolaire sur Internet

Exercices et Cours de Mathématiques, Français, Anglais...

Première visite
Je m'abonne !




  Cinéma  

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Cinéma. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Cinéma, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

Cours / Cinéma / Terminale L
Les séries télévisées  
  • 1. Une forme très structurée
  • 2. D’autres singularités

Objectif : mettre en évidence quelques unes des pratiques et des fonctions typiques du montage des séries télévisées (considérées ici comme un genre rassemblant des formes aussi variées que les sitcoms, les feuilletons, les soap-opéras, et bien d’autres encore).

Les séries télévisées ont connu un premier essor dans les années 1960. Parmi ces œuvres, anglaises en majorité (on pense évidemment à Chapeau melon et Bottes de cuir ou à Amicalement vôtre), certaines avaient déjà des qualités incontestables, ce qui explique sans aucun doute le culte qu’on leur voue encore quelques décennies plus tard et justifie en partie au moins les nombreuses rediffusions dont elles font régulièrement l’objet.

Cela dit, on ne mesure pas l’intérêt d’une série à ses rediffusions, cela nous conduirait à des paradoxes étonnants : le fait qu’un produit tel que La petite maison dans la prairie ne s’absente que très rarement de la télévision française est davantage du à la naïveté déconcertante de ce programme et à la sensiblerie qui le caractérise qu’à ses propres qualités narratives ou esthétiques. Et puisqu’il faut bien satisfaire la demande de la mythique ménagère de moins de cinquante ans, les produits de ce type, produits de pure consommation, ont été légion, ils ont constitué l’essentiel des séries télévisées jusqu’à très récemment (à quelques exceptions près évidemment qui confirment la règle).

Jusqu’à très récemment en effet car depuis quelques années de nouvelles séries jouissent d’un statut inédit et suscitent beaucoup d’intérêt parmi les spectateurs les plus exigeants. Des revues très sérieuses s’intéressent de très près à ce phénomène et soulignent surtout les grandes qualités des œuvres actuelles (Les Cahiers du Cinéma leur ont même consacré la Une du numéro de juillet-août 2003) : nous serions en train de vivre l’âge d’or des séries (américaines)… Ces œuvres, grâce à leur inventivité et leur audace formelle, seraient en train de dépasser les films hollywoodiens de plus en plus stéréotypés.

1. Une forme très structurée

Les séries télévisées, quelle que soit leur qualité, partagent évidemment une forme (un format) qui les distingue nettement des films de cinéma. Celle-ci est fixe la plupart du temps, les épisodes ont la même durée (en général une vingtaine de minutes pour les sitcoms, une quarantaine pour les feuilletons) et une saison compte vingt-quatre épisodes. Ces impératifs répondent aux exigences des chaînes de télévision concernant leurs propres grilles de programmes.

Le montage des épisodes tient compte évidemment de ces prescriptions. Dans le cas des séries proprement dites, l’argument doit être découvert assez vite pour que le développement s’étende sur une durée suffisante pour mobiliser l’attention du spectateur jusqu’au dénouement (l’enjeu de chaque épisode est parfois même découvert avant le générique, c’est le cas par exemple dans X Files de Chris Carter ou Buffy contre les vampires de Josh Whedon). Il arrive très fréquemment que l’épisode ne se termine pas exactement avec la résolution de l’intrigue (policière ou amoureuse, peu importe) : ainsi, après cette résolution, une nouvelle scène, souvent comique, vient épaissir les personnages et densifier leur caractère.
Ces scènes non essentielles pour l’argument de chaque épisode sont pourtant déterminantes en ce qui concerne l’âme de la série (ainsi la coupe de champagne offerte par John Steed dans le très britannique Chapeau melon et Bottes de cuir, la dernière discussion avec

...
Cette fiche de cours t'intéresse ?
N'attends plus pour la voir en intégralité !