La réussite scolaire pour tous !

Cours de Français - Le baroque dans la poésie, en peinture, sculpture, architecture


Note par nos Maxinautes :  
Objectif :
Découvrir les caractéristiques principales de la poésie, la peinture, l’architecture et de la sculpture de l’époque dite baroque. (1580-1660)
Courant artistique, le baroque naît en Italie et se répand en l’Europe. Le terme baroque peut venir du portugais « barroco » qui signifie perle irrégulière, une métaphore pour traduire le caractère atypique de ce style qui s’épanouit en réaction à la rigueur de la Réforme.
1. Poésie
La poésie baroque, inscrite entre l’humanisme et la littérature classique, utilise de nouvelles formes : le sonnet, l’ode et de nouveaux thèmes. Le baroque se prête à la satire qui permet de dénoncer les vices du temps mais il donne surtout naissance à une poésie lyrique subtile et émouvante, expression des sentiments personnels face à l’amour, la nature, la fuite du temps ou à la mort. La foi peut renforcer le lyrisme en l’élevant, en le sublimant et le baroque débouche sur une poésie religieuse.

Les poètes Agrippa d’Aubigné, Théophile de Viau, Tristan l’Hermite ou Saint-Amant ont en commun le goût de la sensualité, de l’ostentation, du contraste, du langage à effets, d’inhabituelles métaphores, hyperboles, oxymores.
Des images de mouvement, symboles de l’éphémère, prédominent : flamme, nuage, arc-en-ciel, plume d’oiseau, bulle de savon, eau. Ils répondent à l’inconstance et à la fragilité de la vie par l’utilisation de la métamorphose et du surnaturel. Leur poésie exprime la tension permanente, dramatisée et théâtralisée, entre le désir de saisir le sens de la vie et la vanité de l’existence humaine. Depuis la révolution copernicienne, le monde est instable et l’homme fragilisé.

Théophile de Viau est le poète le plus lu de l’époque baroque, il traduit cet état d’esprit dans ses vers :
« Il faudrait inventer quelque nouveau langage
Prendre un esprit nouveau, penser et dire mieux… »
L’Hécatombe à Diane
2. Peinture
Parmi les peintres de cette époque, on relève les noms de Rubens, de Rembrandt et du Caravage. Tous fortement inspirés par la mythologie, l’Histoire ou la religion.

Leurs toiles sont riches de mouvements et couleurs ; le faste, le spectacle, la théâtralité étonnent. Les artistes jouent avec les contrastes, les éclairages, les effets de masse, ils privilégient les compositions en diagonales, les jeux de perspectives et de raccourcis, les trompe-l’œil, créant l’illusion. Les traits exagérés des personnages, lyriques ou pathétiques, traduisent les passions humaines. Les corps sont représentés dans un état transitoire, en mouvement entre deux immobilités.

La toile emblématique de cette expression est la conversion de Saint Paul du Caravage.

 
Doc.1. La Conversion de Saint Paul sur la route de Damas. Peinture de Michelangelo Merisi dit Le Caravage (Il Caravaggio) (1571-1610)

L’iconographie religieuse prend une teinte mystique à travers des scènes de martyre, d’extase et de miracle, le spectacle funèbre traduit la fragilité de la vie.
3. L'architecture
Le dernier édifice de Michel Ange, la Basilique Saint-Pierre, peut être considéré comme le précurseur du baroque en architecture de par ses dimensions colossales inédites, son aspect massif et chargé, son jeu de volume et de vide, ses doubles colonnades.

 
 Doc.2. Vue intérieure de La Basilique Saint Pierre à Rome

Le premier monument qui met parfaitement en œuvre opulence, théâtralité et créativité, signes du baroque, est l’église du Gesu à Rome, on la doit à l’architecte Giacomo della Porta.

 
Doc.3.Vue intérieure de l'Eglise du Gesu à Rome,

Grâce aux progrès techniques, les nefs s’élargissent et adoptent parfois des formes rondes, on recourt à une ornementation outrancière, du faux marbre polychrome, des anges, des volutes, des spirales, des rocailles, des trompe-l’œil… On joue avec la lumière, le clair-obscur. La théâtralité se remarque, on ose mettre en scène les autels : un espace en hauteur, entouré de colonnes, peuplé d’anges et de saints qui sont en représentation, le tout surmonté de dais d’où partent des rideaux. Le meilleur exemple est le baldaquin du Maître autel de Saint Pierre de Rome du Bernin.

Utilisant les formes antiques, romaines ou grecques, le baroque se distingue par son innovation, sa créativité. Son triomphe fut prompt et universel dans l’architecture et dans l’urbanisme en Europe.
4. La sculpture
Les ensembles de figures humaines ont pris une importance nouvelle, à ces formes dynamiques, en mouvement, on rajoute des éléments sculptés, des éclairages dissimulés, des fontaines, on suggère l’espace.
Le sculpteur le plus célèbre et le plus prolifique est sans conteste le Bernin, sa virtuosité à tailler le marbre et sa capacité à créer des formes, alliant matière et esprit, est remarquable. C’est à lui que l’on doit l’œuvre la plus représentative de cet art baroque : l’Extase de Sainte Thérèse.

 
 Doc.4. L'Extase de Sainte Therese d'Avila (1644-1647) dans la chapelle Cornaro de Santa Maria della Vittoria à Rome. Sculpture de Gian Lorenzo Bernini, dit Le Bernin (1598-1680)

À elle seule, cette sculpture permet de comprendre le baroque. Thérèse d’Avila, idéalisée, placée dans un décor imaginaire, vit son expérience mystique, son illumination spirituelle, dans un mélange de ferveur religieuse et d’érotisme.

Le Bernin excelle aussi dans l’art des fontaines, l’une des plus célèbres est celle des Quatre Fleuves.

 
 Doc.5. Fontaine des Quatre Fleuves, à Rome. Sculpté par Claude Poussin . Architecture de Gian Lorenzo Bernini dit Le Bernin (1598-1680)

Celles-ci permettent de regrouper harmonieusement des statues, dans un espace ouvert, mêlées aux feuillages, aux bassins ou aux eaux courantes et aux lumières changeantes.
Lessentiel
 Le baroque est un style artistique, apparu en Italie vers 1570, cherchant avant tout, espace, mouvement, théâtralité. D’abord constaté dans les beaux arts, architecture, peinture, sculpture, où il valorise l’imagination, la fantaisie, l’invention, la recherche de contrastes et de la démesure, il éblouit, provoque la surprise par l'abondance des moyens esthétiques . Plus tard, la notion est transposée en littérature.
Le baroque dans la poésie, en peinture, sculpture, architecture 4/5 basé sur 67 votes.
Vous êtes ici :
Accueil > Fiches de cours du CP à la Terminale > cours de Français > Le baroque dans la poésie, en peinture, sculpture, architecture
Accueil > Fiches de cours du CP à la Terminale > cours de Français > Le baroque dans la poésie, en peinture, sculpture, architecture
Voir tout le contenu pédagogique relatif à ce sujet
Connexion ou Créer un compte