AccueilAccueil
Maxicours.com, Le N°1 du soutien scolaire sur Internet

Cours de Histoire-géographie - La mondialisation et la diversité culturelle

 

Toutes les matières 

cours d'Histoire-géographie 

La mondialisation et la diversité culturelle

Note par nos Maxinautes :  

La mondialisation menace-t-elle la diversité culturelle ?
1. Une culture mondialisée
a. Uniformisation et occidentalisation du monde
La mondialisation se traduit par une uniformisation des loisirs ainsi que des modes de vie et de consommation.

On assiste donc à la naissance d’une culture mondialisée, que l’on peut définir comme un ensemble de pratiques ou de manifestations culturelles communes à l'ensemble des peuples de la planète. Et, comme c’est sous l’influence des Etats-Unis, et dans une moindre mesure de l’Europe, que s’uniformise la culture, on parle d’une occidentalisation du monde.
b. Comment cette culture mondialisée se diffuse-t-elle ?
La multiplication des échanges, le développement des nouvelles technologies ainsi que la diffusion de produits standardisés (identiques) par les FTN (firmes transnationales) ont favorisé la mondialisation de la culture. Ainsi, le nombre d’abonnés à la téléphonie mobile est passé de 91 millions en 1995 à près de 5 milliards aujourd’hui !

Les grandes métropoles sont les symboles de la diffusion de cette culture mondialisée comme l’atteste l’uniformisation des paysages urbains : les quartiers d’affaires ou CBD (Central business district) et les centres commerciaux se ressemblent tous.
c. Les limites de la mondialisation de la culture
Mais, il faut relativiser la mondialisation de la culture car si un livre comme Harry Potter a été vendu à 400 millions d’exemplaires, il a été traduit en 67 langues et si le réseau social mondial Facebook rassemble 600 millions d’« amis », il existe des réseaux sociaux nationaux comme Orkut au Brésil.
2.  Le maintien de la diversité culturelle
a. Les grandes aires de civilisation
Malgré l’uniformisation culturelle du monde, les divisions culturelles historiques qui rassemblent les populations aux modes de vie et aux valeurs communes se maintiennent. En effet, la mondialisation ne remet pas en cause la diversité culturelle, l’existence de différentes cultures dans le monde.

Par exemple, la civilisation islamique et la civilisation africaine coexistent en Afrique, le terme « civilisation » pouvant être défini comme un ensemble de caractères matériels, religieux, linguistiques, artistiques, sociaux communs à une société ou un groupe de sociétés.

Il existe encore aujourd'hui 6 000 langues et 9 900 religions dans le monde.
b. Une diversité linguistique protégée
5 langues sont parlées par 50 % de la population mondiale et les 2 langues les plus répandues sont le chinois (le mandarin) à cause du poids démographique de la Chine et l'anglais (l’anglo-américain) qui est la langue la plus utilisée (avec le japonais) dans les échanges économique mondiaux, en raison de la place des Etats-Unis dans l’économie mondiale. Ces 2 langues sont les plus utilisées sur Internet. La mondialisation favorise donc la prédominance de l’anglais qui est parlé par 17 % de la population mais qui correspond à 36 % des échanges mondiaux.
Parallèlement, 2 500 langues sont en voie de disparition et 25 langues disparaissent en moyenne par an.

La langue étant un élément de l'identité qui permet à une personne, de savoir à quelle culture elle appartient, les langues nationales ou régionales résistent à la l'uniformisation linguistique. Par exemple, il existe 1 650 langues en Inde, dont 22 sont parlées par 75 % des Indiens alors que les 2 langues officielles, reconnues par l'Etat, l’hindi et l’anglais, ne sont parlées que par 40 % de la population.

L’UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture) œuvre pour le respect et la préservation de chaque culture qui constitue une richesse pour l’humanité. Depuis, 2008, les langues régionales sont reconnues par la Constitution française. En effet, il existe 75 langues régionales en France métropolitaine dont le breton qui est parlé par 170 000 personnes et qui bénéficie d’une double signalisation routière, en français et en breton.


Doc.1. La diversité linguistique dans le monde

c. Une diversité religieuse renforcée
La religion, comme la langue, fonde l’identité. Les 2 religions les plus répandues sont le christianisme (2 milliards de pratiquants) qui domine dans l’aire de la civilisation occidentale (Europe, Amérique et Océanie) et l’islam (1,5 milliard de pratiquants), qui règne de manière quasi exclusive dans l’aire de la civilisation musulmane (Maghreb, pays du Golfe, Asie du Sud-Est). C’est la mondialisation qui a favorisé l’expansion de ces 2 grandes religions pratiquées par plus de la moitié de la population mondiale.

Mais la carte de la répartition des religions est de plus en plus complexe. En effet, si la mobilité croissante de la population mondiale et surtout les nouvelles technologies comme Internet ont permis la diffusion de l’islam et du christianisme, elles ont aussi bénéficié à d’autres religions comme le judaïsme (15 millions de pratiquants), l’hindouisme (900 millions de pratiquants), le bouddhisme (375 millions de pratiquants) et aux sectes qui sont des groupes de personnes sous l'influence d'un guide refusant le reste de la société.
Enfin, plusieurs religions peuvent coexister sur un même territoire comme dans les pays occidentaux où d'ailleurs le nombre de non-croyants ne cesse de progresser.

La religion apparaît comme un moyen de contester la mondialisation culturelle et de réaffirmer son identité. C’est pour cela que même si certaines religions traditionnelles disparaissent, d’autres survivent comme le chamanisme. Ce sont souvent des religions animistes dont les croyances reposent le plus souvent sur le culte des ancêtres et de la nature.
La religion est également utilisée par certains islamistes qui emploient la terreur à des fins politiques ou religieuses.


Doc.2. La diversité religieuse dans le monde

3. Vers un métissage culturel
Si les FTN surtout américaines imposent des goûts et des habitudes de consommation, elles adaptent aussi leurs produits aux spécificités locales comme le McDo Rice Burger aux Philippines que l’on peut qualifier de produit métissé puisqu'il est enrichi de différentes influences culturelles.

De plus, la culture mondiale a des origines de plus en plus variées comme en témoigne le succès des mangas, de la gastronomie mexicaine ou de la musique africaine dans le monde.

Enfin, la circulation des hommes et l’essor des nouvelles technologies, en favorisant les contacts entre les cultures, ont entraîné un véritable brassage culturel surtout dans les grandes métropoles, lieux privilégiés du métissage culturel qui est le résultat du croisement d’influences culturelles.
L'essentiel
La mondialisation a entraîné l’uniformisation des modes de consommation, des loisirs et des pratiques culturelles souvent d'origine américaine et diffusés grâce aux nouvelles technologies. En effet, l'anglais est devenu la langue des échanges la plus utilisée et l’islam ou le christianisme ont vu leurs effectifs de pratiquants augmenter.

Pourtant, chaque peuple cherchant à préserver son identité culturelle. Le monde reste marqué par une grande diversité culturelle fondée sur la diffusion des religions hors de leur territoire d’origine et sur l'existence de nombreuses langues.

Par ailleurs, en facilitant la circulation des hommes et des idées, la mondialisation a permis un véritable brassage des cultures ouvrant la voie à l’avènement d’une culture de plus en plus métissée.
Cette fiche de cours t'intéresse ?
N'attends plus pour en voir d'autres !
La mondialisation et la diversité culturelle 3/5 basé sur 50 votes.
Vous êtes ici :
Première visite
Je m'abonne !
Retrouve d'autres cours d' Histoire-géographie sur le sujet
"Questions sur la mondialisation"
- La mondialisation et ses contestations