La réussite scolaire pour tous !

Cours de Histoire-géographie 4e - Les conséquences des guerres napoléoniennes


Note par nos Maxinautes :  
Quelles sont les conséquences de la diffusion des idées révolutionnaires en Europe ?
1. L'utilisation contre la France de ses propres principes
a. La diffusion des principes révolutionnaires
En avril 1792, la France entre en guerre contre l'Autriche et les monarchies se méfient des idées révolutionnaires, craignant qu'elles se diffusent partout en Europe.

Dans de nombreux cas, les Français sont accueillis avec enthousiasme par les populations ; ils sont par exemple considérés comme des libérateurs par les Juifs allemands, qui obtiennent l'égalité civile, ou encore par les Lombards qui, en Italie du Nord, se débarrassent ainsi des Autrichiens, du moins provisoirement.

b. Le retournement
Mais rapidement les Français passent du statut de libérateur à celui d'occupant, la présence de ses armées étant de plus en plus longue et donc de plus en plus mal tolérée. Les gouvernements mis en place et contrôlés par la France dans les République-sœurs sont mal perçus par des populations qui aspirent à des gouvernements autonomes.
La France qui, par la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen, défendait le droit des peuples à se diriger eux-mêmes (l'article 3 donne le pouvoir à la nation, c'est-à-dire aux peuples) bafoue en réalité ce droit.
On voit naître alors des révoltes nationales dirigées contre les armées françaises, et non contre les rois.
2. Les révoltes anti-françaises
a. Le rejet de la France
Le rejet de la France est très fort en Angleterre, hostile dès le début à la Révolution et principal adversaire de la France.
Le rejet de la France est aussi fort chez les Allemands et l'évolution des sentiments envers la France du grand écrivain Goethe le montre bien. Dans le Catéchisme pour les Allemands, un autre grand écrivain allemand, Heinrich von Kleist fait dire à un enfant qu'il prie matin et soir contre Napoléon et pour le retour de l'Empire allemand.
b. Les révoltes
En 1808, une révolte a lieu en Espagne : les Madrilènes s'insurgent contre l'armée française qui réprime très durement leur soulèvement.
Les 2 et 3 mai 1808 sont donc des journées importantes, qui sont passées à la postérité au travers de deux œuvres très fortes du grand peintre espagnol Goya Dos de Mayo et Tres de Mayo.
D'autres révoltes ont lieu ensuite dans différents pays et fragilisent davantage un pays en but à l'opposition totale de l'Angleterre et de ses alliés en particulier l'Autriche et la Russie.


le Dos et le Tres de Mayo

L'essentiel

La Révolution française contribue à développer en Europe l'idée de nation : chaque peuple devant exercer le pouvoir. Mais les pays conquis, dirigés par la France, subissant la présence de ses armées, vont en fait exprimer contre la France le sentiment national, qu'ils doivent en partie à la France.

Les sentiments anti-français se développent dans toute l'Europe. En 1808 une révolte éclate en Espagne, qui est brutalement réprimée. Elle est suivie par d'autres révoltes qui fragilisent la France, alors qu'elle doit en plus de ça faire face à la coalition menée par l'Angleterre.
Les conséquences des guerres napoléoniennes 3/5 basé sur 56 votes.
Vous êtes ici :
Accueil > Fiches de cours du CP à la Terminale > cours d'Histoire-géographie > 4e > Les conséquences des guerres napoléoniennes
Accueil > Fiches de cours du CP à la Terminale > cours d'Histoire-géographie > 4e > Les conséquences des guerres napoléoniennes
Voir tout le contenu pédagogique relatif à ce sujet
Connexion ou Créer un compte