La réussite scolaire pour tous !
  • CP
  • CE1
  • CE2
  • CM1
  • CM2
  • 6e
  • 5e
  • 4e
  • 3e
  • 2e
  • Première
  • Terminale

Cours de Histoire-géographie - Mers et océans, des espaces géostratégiques

Note par nos Maxinautes :  

1. L'océan mondial, un espace très convoité
a. Des ressources halieutiques
Mers et océans fournissent aux hommes deux types de ressources très convoitées : de la nourriture et de l'énergie.

• La répartition des ressources halieutiques dans le monde
Il existe de très nombreuses zones de pêche dans le monde. Les quatre plus grandes sont : le Pacifique Nord-Ouest (21,6 millions de tonnes de poisson pêchées en 2006), le Pacifique Sud (12 millions de tonnes), le Pacifique Centre-Ouest (11,2 millions de tonnes) et l'Atlantique Nord (9 millions de tonnes). Les trois principaux pays producteurs de poisson pêché sont : la Chine, le Pérou et l'Union européenne.

• Des ressources surexploitées

Entre 1950 et 1990, la production de pêche mondiale a fortement augmenté. Il faut nourrir une population sans cesse croissante. Mais depuis 1990, la production de pêche mondiale stagne car, du fait de la surpêche, les ressources halieutiques diminuent et certaines espèces - comme le thon rouge - risquent de disparaître. Le développement des technologies modernes, ne laisse que peu de chance au poisson de passer entre les mailles des filets. Le nombre de bateaux et leur tonnage sans cesse en augmentation, l'amélioration des techniques de pêche font que le poisson se raréfie. En Europe, la plupart des pêcheries sont surexploitées.

• Des pays riches, à la recherche de stocks abondants

La demande en poisson en Europe est croissante depuis 20 ans. Non seulement les pêcheries de l'Union européenne tentent de tirer toujours plus des écosystèmes marins, mais d'autre part, les pays passent des accords avec d'autres États pour leur acheter des droits d'accès afin que leurs flottes  puisse aller pêcher dans leurs eaux. Il s'agit, le plus souvent, de la France, de l'Espagne et du Portugal qui négocient avec des états d'Afrique de l'Ouest, de l'Océan Indien ou du Pacifique. Mise à part l'Union européenne, la Chine, les États-Unis, le Japon et d'autres États riches font la même chose pour tenter de satisfaire leurs marchés intérieurs.

• Des tentatives pour gérer de façon durable les ressources océaniques
Des règles mondiales ont été mises en place pour protéger à la fois les États et les stocks. Chaque pays côtier dispose d'une ZEE (Zone économique exclusive) qui lui octroie un territoire maritime propre. La pêche de certains poissons - comme le thon rouge - est suspendue ou encadrée par des quotas qui imposent aux pêcheurs des quantités maximales de prises par espèces.
b. Des ressources énergétiques
Mers et océans possèdent de très importantes ressources en hydrocarbures (pétrole et gaz naturel) encore largement inexploitées. Aujourd'hui, les forages en mer représentent 22 % des réserves mondiales de pétrole, 37 % de celles de gaz naturel et 30 % de la production mondiale de pétrole. La part du pétrole maritime dans la production mondiale de pétrole est passée de 10 % en 1960 à 30 % en 2000.

1973
L'élément déclencheur du mode d'exploitation hydrocarbures a été le premier choc pétrolier (1973). Les États consommateurs de pétrole ont alors pris conscience de leur dépendance vis-à-vis des pays du Golfe persique et ont décidé, en dépit du coût et de la complexité des opérations, de se lancer dans l'exploitation pétrolière offshore dans le Golfe du Mexique et en mer du Nord. Par la suite, deux autres zones d'exploitation ont émergé : au Brésil et dans le golfe de Guinée (Gabon, Angola, Nigéria). Aujourd'hui, on estime que la mer de Chine et l'océan Arctique pourraient devenir les terrains d'exploitation pétrolière de demain au vue de découvertes récentes.

Un enjeu stratégique fondamental pour les nations
Les ressources marines en pétrole et gaz naturel constituent un enjeu stratégique crucial pour tous les États et multinationales qui en sont dépendants. Le développement de différentes zones d'exploration offshore repose, pour l'ensemble des États, sur deux motivations essentielles : devenir indépendant vis-à-vis de l'OPEP (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole) et se mettre à l'abri de la situation géopolitique complexe qui prévaut au Moyen Orient. 

Un enjeu de puissance fondamental pour les compagnies pétrolières
Le coût élevé de la technologie, nécessaire à l'exploitation offshore des hydrocarbures, a longtemps permis aux grandes compagnies pétrolières occidentales (BP, Shell, Total, Exxon-Mobil, Chevron-Texaco) de se partager le marché dans les zones concernées. Aujourd'hui, ces grandes compagnies ont perdu leur monopole et doivent compter sur les compagnies nationales des pays producteurs et des pays émergents (Brésil, Malaisie, Russie, Venezuela, Chine...).
2. L'océan mondial, un espace hautement stratégique en terme d'économie et de défense
a. Les transports maritimes structurent l'économie mondiale
La « maritimisation » de l'économie
C'est le transport maritime qui a porté la croissance du commerce international entre 1970 et 2001. en multipliant ses flux par 5. Le trafic maritime mondial est aujourd'hui en forte hausse : 80 % du trafic de marchandises sont réalisés grâce à lui. Le transport maritime est essentiel pour l'acheminement d'une production stratégique majeure dont la planète entière ne sait pas encore se passer : le pétrole. L'océan permet d'acheminer 50 % des besoins des États-Unis en hydrocarbures, 70 % de ceux de l'Europe et 100 % de ceux du Japon. Flottes de pétroliers, cargos,
Mers et océans, des espaces géostratégiques 4/5 basé sur 15 votes.
Vous êtes ici :
Accueil > Fiches de cours du CP à la Terminale > cours d'Histoire-géographie > Mers et océans, des espaces géostratégiques
...

Pour consulter la fiche en entier, inscris-toi gratuitement sur Cours.fr,
tu pourras accéder à toutes les fiches de cours dans toutes les matières.

Retrouve toutes tes fiches de cours sur COURS.FR