AccueilAccueil
Maxicours.com, Le N°1 du soutien scolaire sur Internet

Cours de - La phrase simple et la phrase complexe

 

Révise ces matières à ton rythme et assure la réussite de ton année

Note par nos Maxinautes :  

Objectif : savoir déterminer si une phrase est simple ou complexe et l'analyser en propositions.
1. Définition
La phrase simple ne comporte qu'une seule proposition et donc qu'un seul noyau sujet-verbe.
Ex. : Le jeune homme court dans la rue sans regarder autour de lui.

La phrase complexe comporte plusieurs propositions et donc plusieurs noyaux sujets-verbes.
Ex. : Le jeune homme court car il a pris du retard et il craint que ses amis ne l'attendent pas.

2. L'organisation de la phrase complexe
Dans la phrase complexe, on peut organiser les propositions selon deux systèmes.
a. Les propositions indépendantes

Chacune peut former une phrase à elle seule et ne dépend pas de l’autre. On peut les relier.
- Avec un signe de ponctuation : les propositions sont dites juxtaposées.
Ex. : L’homme était furieux, il cria très fort.

- Avec une conjonction de coordination : les propositions sont dites coordonnées.
Ex. : L’homme était furieux et il cria très fort.

b. La proposition principale et sa  subordonnée

Seule la principale peut faire une phrase à elle seule. L'autre proposition a besoin de la principale pour exister : c'est la subordonnée. Elle est introduite par un mot subordonnant. il peut s'agir d'une conjonction de subordination ou d'un pronom relatif.
Ex. : L'homme était furieux, si bien qu'il cria fort.

Pour délimiter clairment les propositions :
- repère les verbes conjugués;
- relie chaque constituant au bon verbe : le GS, la suite du GV (COD, COI...) et le CC;
- détermine la subordonnée et la principale en identifiant le terme subordonnant.

[ La jeune fille continua sa route rapidement ] [ parce qu'elle était courageuse ].
                          prop. principale                              prop. subordonnée

 Attention !
Certaines subordonnées n'ont pas de mot subordonnant, leur groupe verbal  est constitué d'un verbe à l'infinitif. Il s'agit d'une proposition infinitive.

3. Difficultés

• Certaines propositions ne sont pas « complètes ». Cela rend parfois difficile l'identification de la phrase.

Ex. : Il criait très fort, tempêtait comme un beau diable et finit par claquer la porte.
Dans cet exemple, le sujet il n'est pas répété, il est sous-entendu. Il y a bien trois propositions.

Ex. : Anne jouait aux dominos, Pierre au scrabble.
Dans cet exemple, le verbe jouer n'est pas répété, il est sous-entendu. Il y a bien deux propostions.

• Il ne faut pas confondre les propositions subordonnées infinitives avec les groupes à l'infinitif. Pour former une proposition, les infinitifs doivent avoir leur sujet propre, distinct de celui d'un autre verbe conjugué à un mode personnel.

Ex. : Anne écoutait les mucisiens accorder leur guitare. → deux propositions.
« Anne » : sujet de « écoutait »
« les musiciens » : sujet de « accorder ».

Ex. : Richard voulait écouter de la musique. → une proposition.

 

L'essentiel

La phrase simple comporte une seule proposition, la phrase complexe en comporte plusieurs.
Il existe des propositions indépendantes, des propositions principales et des propositions subordonnées.
Attention à ne pas confondre les propositions subordonnées infinitives et les groupes à l'infinitif.

Cette fiche de cours t'intéresse ?
N'attends plus pour en voir d'autres !
La phrase simple et la phrase complexe 4/5 basé sur 18 votes.
Vous êtes ici :
Première visite
Je m'abonne !
Retrouve d'autres sur le sujet
""
- Les constituants de la phrase
- La concordance des temps