La réussite scolaire pour tous !

Cours de Histoire-géographie 4e - La traite des esclaves


Note par nos Maxinautes :  
Quelles sont les raisons qui explique la Traite négrière par les européens au 18e siècle ?
1. La traite atlantique, élément essentiel du commerce triangulaire
Au 18e siècle, les européens développèrent le commerce d’esclaves noirs achetés en Afrique et revendus dans les colonies américaines. On nomme ce commerce « traite atlantique » puisqu’il avait principalement lieu sur l’Océan Atlantique. En effet, la traite négrière faisait partie du commerce triangulaire.

Ce commerce s’effectuait en trois parties. La première partie consistait à vendre du tissu et des objets sans grande valeur aux chefs locaux en échange d’esclaves. Ces esclaves étaient principalement constitués par les prisonniers des guerres que se livraient les peuples d’Afrique noire. Ensuite, les esclaves étaient emmenés dans des navires marchands appelés négriers qui les déportaient vers les Antilles et les colonies américaines où ils étaient vendus pour effectuer du travail forcé. Enfin, des produits tropicaux comme le sucre, le tabac ou le coton, issus des plantations dans lesquelles travaillaient les esclaves, étaient envoyés en Europe.

Doc. 1. Esclaves dans un Négrier

2. La traite négrière : un facteur de développement des richesses
À leur arrivée en Amérique, les esclaves étaient vendus aux enchères aux propriétaires des plantations. Ces ventes faisaient la fortune de l'armateur et de l'équipage du navire ainsi que celle des marchands d'esclaves. Pour les propriétaires de plantations, l'achat d'un esclave représentait un investissement sur le long terme.

L’économie de plantation était une économie basée sur la culture de matières premières tropicales
et nécessitait une main d’œuvre importante. Elle se développa en Amérique dont les propriétaires terriens profitèrent de l’esclavage pour s’enrichir. L'esclave ne coûtait alors que son prix d'achat et le prix de la nourriture qu'il consommait. Par contre son travail sans salaire permettait à son propriétaire de faire de grands bénéfices. L’esclavage était légitimé par un ensemble de lois qui donnaient pratiquement tous les droits aux maîtres. Ainsi, la France encadrait l’esclavage par le Code noir, c'est-à-dire un règlement qui punissait toute tentative de rébellion ou de fuite.

Doc. 2. Esclaves travaillant dans les champs

3. L'esclavage critiqué puis remis en cause
À partir de la Renaissance l'Eglise avait interdit le commerce d'être humain. Mais des thèses affirmant que l'homme noir était dénué de toute âme vinrent remettre en cause cette interdiction. L’esclave était considéré comme une marchandise qui pouvait être achetée, vendue ou transmise en héritage. Cette condition injuste fut dénoncée par de nombreux philosophes des Lumières dont Voltaire.

Doc. 3. Un marchand d'esclaves tente de négocier sa « marchandise »

Cependant, aucune contestation n’était possible car le Roi autorisait et encourageait l'esclavage qui permettait de développer l'économie du pays. En 1791, les esclaves se révoltèrent à Saint-Domingue, qui était alors une colonie française. Ils prirent le contrôle de la colonie. La Révolution française permit enfin aux idées des Lumières de s'exprimer librement et même de devenir les bases de construction d'un monde plus libre et le 4 février 1794 fut enfin proclamée l'abolition de l'esclavage.
L'essentiel
La traite négrière était terriblement cruelle mais semblait nécessaire aux européens du 18e siècle qui voulaient développer l'économie de plantation et ainsi accélérer la colonisation des Amériques. Prenant de la main d'œuvre en Afrique et la transportant jusque dans les plantations américaines, les européens, sans morale, considéraient les esclaves noirs comme de la simple marchandise.
La traite des esclaves 4/5 basé sur 823 votes.
Vous êtes ici :
Accueil > Fiches de cours du CP à la Terminale > cours d'Histoire-géographie > 4e > La traite des esclaves
Voir tout le contenu pédagogique relatif à ce sujet
Connexion ou Créer un compte