AccueilAccueil
Maxicours.com, Le N°1 du soutien scolaire sur Internet

Cours de Français - La Chanson de Roland

 
Note par nos Maxinautes :  

Objectif :
Saisir les caractéristiques de la chanson de geste à travers une œuvre clé.
On dit parfois que La Chanson de Roland constitue le début de l’histoire littéraire, malgré les incertitudes qui demeurent relativement aux dates et aux identités des auteurs.
1. Les auteurs, les dates
La Chanson de Roland a été probablement écrite vers 1100 par un poète anonyme qui s’appellerait Turold.
Une dizaine de manuscrits sont parvenus, dont « le manuscrit d’Oxford » qui est considéré comme l’original. L’auteur de ce manuscrit reste inconnu.
La Chanson de Roland s’est étoffée au fil des siècles, colportée par des troubadours, et comporte 9000 vers à la fin du 13e siècle, soit le double du « Roland d’Oxford » (la version la plus ancienne).

La Chanson de Roland relate un événement historique qui s'est déroulé trois siècles  plus tôt : le retour de l’armée de Charlemagne en 778, après avoir rasé la ville chrétienne de Pampelune, et l’embuscade basque qui massacre l’arrière-garde de Charlemagne. Selon le chroniqueur Eginhard, les Francs furent massacrés jusqu'au dernier.

Doc.1. Bataille de Roncevaux (778) opposant l'armée
de Charlemagne et les Sarrasins

Alors, comment s’est conservé le souvenir historique de ce combat : y a-t-il eu exagération, atténuation ? C'est ce qu’on appelle un glissement de l’histoire vers la légende.
2. L'oeuvre
a. Le résumé
L’arrière-garde de l’armée de Charlemagne rentre d’une expédition victorieuse en Espagne qui a duré sept années. Elle est commandée par Roland, le neveu de Charlemagne, entouré de douze pairs dont Olivier et l’archevêque de Turpin.

L’armée est attaquée par les Sarrazins à Roncevaux, après la trahison de Ganelon, le beau-père de Roland, qui est jaloux de la préférence de Charlemagne pour Roland.
Olivier tente de convaincre Roland d’appeler Charlemagne à la rescousse, mais en vain. Toute l’arrière-garde périt, Roland le dernier, avant l’arrivée de Charlemagne appelé trop tard par le son du cor de Roland.

L’archange Gabriel emporte l’âme de Roland au paradis et Charlemagne venge ses hommes. De retour à Aix La Chapelle, il annonce à la belle Aude le décès de Roland : elle n’y survit pas… Après la bataille, Charlemagne fait juger Ganelon qui est condamné à mourir écartelé.

Doc.2. Supplice du traître Ganelon (par écartellement)
et funérailles du chevalier Roland

La chanson est communément divisée en quatre parties : La trahison de Ganelon ; La bataille de Roncevaux ; La vengeance de Charlemagne ; Le jugement de Ganelon.
b. Les thèmes abordés

Doc.3. Chevalier en armure
L’idéal chevaleresque, le héros épique 
Le chevalier est un guerrier exemplaire avec un courage et une vaillance sans borne. Il n’écoute pas la fatigue ni la peur. Il est soumis à son suzerain, à sa partie et à sa famille, lié par un sentiment d’honneur exacerbé. Il s’inscrit dans la lutte pour la chrétienté, prêt à écraser les infidèles.

L’esprit de la croisade
La Chanson de Roland illustre un idéal moral, la nécessité d’une guerre contre les païens. Ainsi, l’ivresse de la conquête territoriale se transforme vite en guerre sainte. L’héroïsme est au service de Dieu.
Certains critiques considèrent que le texte a été écrit pour donner un fondement historique aux croisades.


Le merveilleux
De nombreux éléments relèvent de la Merveille, comme la surpuissance de la petite armée, l’épée Durendal contenant nombre de reliques (dent, sang, cheveux, vêtement…), les prodiges météorologiques comme la tempête mêlant grêle, vent et pluies diluviennes à la mort de Roland ; l’intervention de Saint Gabriel qui obtient de Dieu la halte du soleil pour permettre la victoire…
c. Les personnages
Charlemagne
C'est un héros légendaire, fervent défenseur de la chrétienté : « Quiconque le voit et sait le connaître dit que l'empereur est un preux. J'aurais beau le vanter et le louer : il y a en lui plus d'honneur et de vertu que je ne saurais dire. Sa grande valeur, qui pourrait la conter ? Dieu l'a illuminé de tant de noblesse qu'il aimerait mieux mourir que d'abandonner ses barons. » (Laisse XL).

Roland
C'est un héros épique connu pour ses exploits guerriers et son charisme de meneurs d’hommes. Il est invincible puisqu’il meurt d’une blessure qu’il s’inflige lui-même : en sonnant du cor. Il est fidèle aux siens et c’est précisément son grand sens de l’honneur face aux fidèles envers sa patrie, son suzerain, son empereur et sa lignée qui lui coutera la vie. Il est un fervent chrétien : il fait bénie les cadavres de ses paris et implore le pardon de Dieu avant de mourir.

Ganelon
Il est mû par son orgueil. Blessé de ne pas être l’élu de Charlemagne, il est manipulé par ses compagnons qui aggravent sa haine et il met l’armée en péril pour voir Roland s’effondrer. Il sacrifie son honneur propre, trahit son empereur pour assouvir sa haine. Il incarne le désir de pouvoir, la félonie, la traitrise envers les siens pour privilégier l’intérêt personnel.
L'essentiel
La Chanson de Roland a connu un vif succès d’emblée, qui se répercute au fil des siècles. En témoignent nombres de poésies et pièces de théâtre qui exploitent les personnages du cycle de Roland, notamment chez Victor Hugo.
Cette fiche de cours t'intéresse ?
N'attends plus pour en voir d'autres !
La Chanson de Roland 4/5 basé sur 26 votes.
Vous êtes ici :
Première visite
Je m'abonne !
Retrouve d'autres cours de Français sur le sujet
"Littérature du Moyen Age et de la Renaissance"
- La Farce de Maître Pathelin
- Le Roman de Renart
- Tristan et Yseult
- Lancelot ou le chevalier à la charrette
- Le roman au Moyen âge