La réussite scolaire pour tous !
  • CP
  • CE1
  • CE2
  • CM1
  • CM2
  • 6e
  • 5e
  • 4e
  • 3e
  • 2e
  • Première
  • Terminale
  • Tutorat

Cours de Histoire-géographie - Proche-Orient et Moyen-Orient : photographies

Note par nos Maxinautes :  

Le Moyen-Orient fait régulièrement la une de l'actualité internationale : violences et conflits y abondent et semblent devoir concerner la Planète toute entière.
S'il est impossible de faire un état des lieux exhaustif de ces tensions et de leurs origines, il est néanmoins nécessaire de se demander, si l'on souhaite comprendre un peu ce qui s'y passe, quelles sont les caractéristiques géographiques, historiques et humaines de cet espace immense.

Problématique :
Comment ces caractéristiques peuvent-elles contribuer à expliquer que le Moyen-Orient soit, depuis la fin de la Première Guerre mondiale, l'un des points les plus « chauds » du Monde ?
1. Un espace carrefour
a. Carrefour de continents

Doc. 1. Identification des pays composant le Proche et le Moyen-Orient

• De quelles entités géographiques parle-t-on précisément ?
Proche-Orient et Moyen-Orient ne constituent pas des espaces géographiques clairement distincts : on considère généralement que le terme « Proche-Orient » désigne les régions de l'Est méditerranéen qui va de l'Égypte à la Turquie et que le Moyen-Orient englobe une entité géographique beaucoup plus vaste qui recouvre l'ensemble des pays de l'Asie de l'Ouest et du Sud-Ouest, de la Turquie à la frontière entre l'Iran et le Pakistan, et qui comprend la Turquie, l'Iran, l'Irak, la Syrie, le Liban, la Jordanie, la Péninsule arabique (avec l'Arabie saoudite, les Émirats arabes Unis, Oman, le Yémen, le Qatar, Bahreïn et le Koweït), l'Égypte, l'État d'Israël ainsi que les Territoires palestiniens.

• Une zone historique de passage et d'échanges entre trois continents
Comme il est possible de le voir sur la carte, cet espace moyen-oriental est un immense carrefour qui possède des frontières (maritimes et terrestres) avec l'Europe, l'Afrique et l'Asie. Cet espace de transit contrôle de grands itinéraires commerciaux, maritimes et terrestres. Les grandes routes maritimes qui le « traversent » bénéficient de points de passage hautement stratégiques au niveau international tels que le canal de Suez, les détroits de Bab el-Mandab en Mer Rouge et d'Ormuz, dans le Golfe persique. 
Ces axes d'échanges ont, au cours des siècles, constitué des enjeux majeurs pour la circulation des marchandises entre l'Europe et les Indes puis l'Europe et l'Extrême-Orient. Aujourd'hui, ces routes maritimes jouent un rôle fondamental dans le processus d'acheminement des ressources pétrolières. Près de la moitié du pétrole transporté dans le monde provient du Moyen-Orient. Il est chargé en Méditerranée orientale, dans le Golfe persique ou en mer Rouge à destination du Japon ou de la Chine (via le détroit de Malacca), de l'Amérique du Nord et de l'Union européenne.
b. Un carrefour de peuples depuis des siècles
 
Doc. 2. Répartition de la population au Moyen-Orient au début du 20e siècle

Le Moyen-Orient forme aujourd'hui un ensemble qui comptabilise plus de 370 millions d'habitants. Sur cet espace cohabite, plus ou moins harmonieusement, une mosaïque de peuples qui se côtoient depuis des siècles :

- Les premiers humains de la région se seraient durablement installés en Mésopotamie (l'Irak actuel) au 4e millénaire avant J.-C.

- Au 7e siècle, la région tomba sous domination arabo-musulmane, avant de basculer sous la coupe des Turcs, également musulmans. L'Empire Ottoman (turc) parvint à la maintenir sous sa coupe jusqu'à la Première Guerre mondiale. 

- Durant des millénaires, le Moyen-Orient fut l'un des foyers de développement (aussi bien culturel que scientifique) les plus importants et les plus brillants du Monde. Riche de cette histoire multiculturelle brillante, cette région est aujourd'hui influencée par trois grandes cultures : les cultures persane (la Perse correspond à l'Iran actuel), turque et arabe.
c. Un carrefour religieux qui a vu naître les trois grandes religions monothéistes
L'élément clé de cette diversité culturelle et humaine extrêmement complexe et riche est la religion. Le Moyen-Orient est le lieu de naissance des trois grands monothéismes du monde : le Judaïsme, le Christianisme et l'Islam.

Doc. 3. Répartition des différentes religions au Moyen-Orient

• L'Islam, religion monothéiste majoritaire
L'Islam est né dans la péninsule arabique au début du 7e siècle. Rapidement, l'expansion musulmane a largement diffusé cette religion et la culture arabe dans une grande partie de ce que l'on appelle aujourd'hui le Moyen-Orient.

- L'islam se subdivise en deux courants principaux : le courant sunnite et le courant chiite. Le sunnisme concerne 90 % des musulmans. Il s'oppose au chiisme qui constitue la principale dissidence de l'Islam. Le désaccord porte sur la succession du Prophète Mahomet. Les chiites refusent la déposition (661) de son gendre, Ali, alors Calife, c'est-à-dire successeur de Mahomet dans la conduite des croyants, par Mou'awiya. Les armées de son fils cadet, Hussein, affrontèrent les sunnites à Kerbala (l'Irak actuel) en 680. Elles furent défaites et Hussein y trouva la mort. Cette bataille consomma la rupture entre Sunnites et Chiites. Le martyre d'Hussein devint le mythe fondateur des chiites qui le célèbrent chaque année au cours de la fête de l'Achoura.

- Les chiites sont majoritaires en Iran (60 millions de personnes sur un total de 70 millions) et en Irak (60 % des 30 millions d'Irakiens). Mais ils sont également présents au Liban, où ils forment la communauté la plus nombreuse, en Turquie (15 % des 70 millions de Turcs), en Afghanistan, ainsi que dans les émirats du Golfe persique (10 millions de personnes).

• Les minorités chrétiennes et juives, éléments de cette diversité historique
- Selon la tradition juive, le Judaïsme serait né en 1850 avant J.-C., au moment où le patriarche des trois religions du Livre, Abraham, quitta sa terre natale pour se mettre en route vers la terre que Dieu lui avait promise : la Palestine actuelle. De nombreux experts estiment aujourd'hui que l'épopée d'Abraham ne serait peut-être pas historique. Ce qui est certain, c'est que la région que l'on appelle Palestine fut sous domination israëlite du début du 12e siècle avant J.-C. à 587 après J.-C.
Par la suite, ces communautés juives se dispersèrent dans tout le Moyen-Orient. Ainsi, avant la création de l'État d'Israël (1947-1948), plus de 900 000 Juifs vivaient dans tous les pays du monde arabe confondus. Aujourd'hui, ils sont 5,7 millions à résider dans l'État d'Israël, et très peu à vivre dans les pays du monde arabe.

- Les 11 Églises chrétiennes orientales présentes au Moyen-Orient (Coptes, maronites, greco-orthodoxes, greco-catholiques, arméniens-orthodoxes, arméniens-catholiques, chaldéens, assyriens, syriaques, protestants...) forment une communauté historique. Elles sont les héritières et les descendantes d'une implantation religieuse très ancienne, bien antérieure à la naissance de l'Islam. Elles sont en grande partie composées de descendants de populations qui vivaient là avant l'ère chrétienne. Leur terre d'origine, celle de leurs ancêtres, est le Moyen-Orient, qui a été évangélisé (christianisé) dès le 1er siècle après J.-C.. On y compte aujourd'hui environ 11 millions de chrétiens de rites orientaux.

• Concentration des lieux saints des trois grands monothéismes
Les trois religions du Livre ont leurs berceaux et leurs villes saintes au Moyen-Orient :
- Jérusalem contient les lieux les plus sacrés pour les Juifs (le mur des Lamentations s'y trouve), les chrétiens (l'église du Saint-Sépulcre et le Dôme du Rocher), mais également pour les musulmans puisque la mosquée Al-Aqsa est considérée comme le troisième lieu saint de l'islam ;
- La Mecque et Médine constituent les deux principaux lieux saints pour les musulmans des deux courants ;
- Kerbala, Nadjaf et Coufa (Irak) sont des lieux saints spécifiquement chiites.
2. Un espace aux enjeux géostratégiques forts
a. Abondance d'Or Noir : le pétrole, un enjeu international

Doc. 4. Répartition du pétrole et du gaz dans le Moyen-Orient

• La première région pétrolière du monde
La production et l'exportation d'hydrocarbures (pétrole et gaz) constituent la première source de richesse au Moyen-Orient. Le Moyen-Orient recèle près des des réserves mondiales de pétrole estimées et plus de 40 % des réserves gazières connues. Cette terre est donc devenue un lieu de production majeur qui couvre une partie essentielle des besoins énergétiques des pays développés et en développement. États-Unis, Union européenne, Chine et Inde ont une très forte dépendance énergétique à leur égard. 
 
• Des écarts de richesse énergétique très marqués entre les pays qui composent le Moyen-Orient
Localement, la richesse en hydrocarbures doit être nuancée : les pays producteurs majeurs sont l'Arabie saoudite, le Koweït, le Qatar et les Émirats arabes unis. Certaines régions, certains États ne disposent pas de cette manne économique. C'est le cas d'Israël, du Liban, de la Jordanie et de la Turquie. En 2012, le PIB par habitant du Qatar (qui possède du pétrole) atteignait 80 000 dollars alors que celui du Yémen (qui n'en a pas) peinait à dépasser les 2 500 dollars.
b. Pénurie d'Or Bleu : l'eau, un enjeu régional
« Il ne peut y avoir de paix sans régler les problèmes de l'eau et vice-versa. C'est l'eau qui déterminera l'avenir des Territoires occupés, de la paix ou de la guerre. Si la crise n'est pas résolue, il en résultera une plus grande probabilité d'un conflit entre la Jordanie et Israël, qui entraînerait certainement d'autres pays arabes. » (Thomas Naff, cité par J. Sironneau dans L'Eau, nouvel enjeu stratégique mondial, Paris, Économica, 1996).

• Une situation de stress hydrique
Le Moyen-Orient est, dans sa quasi-totalité, situé dans une zone aride où les pluies sont rares et l'évaporation intense. La question de l'eau dans cette région est un enjeu stratégique et humain majeur pour les décennies à venir. En effet, cette région aride et néanmoins dotée d'une population qui s'accroît régulièrement (plus de 55 % entre 1980 et 2000) manque globalement de ressources hydrauliques. Il existe donc une véritable inégalité des États dans ce domaine. Cours d'eau et nappes phréatiques ne parviennent pas toujours à répondre aux besoins agricoles, industriels et urbains. La Libye, la Jordanie, les Territoires palestiniens et Israël sont les pays les plus menacés par la pénurie.

• 80 ans de conflits à propos du Tigre et de l'Euphrate
Le phénomène d'interdépendance des États partageant le même bassin versant est fréquemment source de tensions : en effet, aucun cours d'eau, aucune nappe phréatique, ne s'intéresse au tracé des frontières. Les revendications des pays situés en amont (qui considèrent que les quantités qui leur parviennent sont insuffisantes) ne sont pas toujours conciliables avec celles des pays situés en aval. Les tensions peuvent, par exemple, être très vives entre la Turquie (qui contrôle les sources des fleuves Tigre et Euphrate et construit les barrages qui l'arrangent), et la Syrie ou l'Irak qui sont en aval.
3. Une situation de carrefour qui engendre tensions, violences et conflits
Le Moyen-Orient est un espace de contacts multiples et riches dans lequel les fractures sont cependant nombreuses : écarts de richesses, diversité confessionnelle, conséquences politiques et humaines de l'implication de l'Occident dans la région en font une cocotte minute toujours prête à exploser.
a. La discrimination religieuse
Les fractures et la violence inter-religieuses constituent un facteur géopolitique majeur du Moyen-Orient.

• Les conséquences de la création de l'État d'Israël pour les populations juives du Moyen-Orient
La naissance d'Israël, vécue comme une trahison par les pays musulmans du Moyen-Orient, eut pour conséquence immédiate de contraindre les Juifs arabes (parlant la langue arabe et vivant dans la région depuis des siècles, voire des millénaires pour certains) à la fuite. S'ensuivit le vote de l'ONU sur le partage de la Palestine ; les populations juives subirent massacres, pogroms, bombardements (du quartier juif du Caire, par exemple), destructions (du quartier juif d'Alep), prises d'otages, emprisonnements arbitraires, perte de leur citoyenneté...
Entre 1948 et 1958, près de 650 000 d'entre eux émigrèrent vers Israël, après avoir été dépossédés d'une grande partie de leurs biens. Aujourd'hui, la présence millénaire des Juifs arabes a quasiment disparu de la plupart des pays arabes. Beaucoup de communautés juives qui y demeurent sont sur le point de s'éteindre.

• Les chrétiens d'Orient menacés d'extinction ?
Les communautés chrétiennes ont, dans un Moyen-Orient dominé par l'Islam, un statut de plus en plus précaire. Les coptes d'Égypte (la communauté chrétienne la plus nombreuse de la région, soit 8 millions d'Égyptiens sur un total de 80 millions) sont marginalisés, discriminés et subissent de très nombreuses tracasseries. Des églises sont incendiées, les emplois de haut niveau ne leur sont que très rarement accessibles... Les musulmans extrémistes souhaiteraient les faire revenir au statut de dhimmis (un statut de citoyens de seconde zone) qui leur fut imposé durant des siècles par les conquérants musulmans (Arabes et Turcs).
b. Le pétrole : objet de convoitise, source de tensions et arme politique
• Le pétrole, à l'origine d'un conflit entre l'Irak et le Koweït
En août 1990, le président irakien Saddam Hussein envoya son armée envahir le Koweït (1ère guerre du Golfe). Son pays se trouvait alors très affaibli par une guerre de 10 années avec l'Iran et il reprochait au Koweït (en plus de convoiter ses gisements pétroliers) de produire trop de pétrole, ce qui maintenait les prix bas. Lui-même producteur de pétrole, l'Irak aurait eu besoin que les prix augmentent pour se reconstruire. 

• Des pays aux forts potentiels de production qui sont pourtant en sous-production
Certains États du Moyen-Orient sont soumis à des contingences politiques qui limitent et freinent leurs productions :
- L'Iran, par exemple, dispose d'un potentiel en gaz gigantesque, mais n'en exploite que 5 %. Le contexte géopolitique explique cette situation : le dossier nucléaire iranien et les sanctions énergétiques qu'il a suscitées bloquent, pour le moment, toute possibilité d'exploitation des ressources gazières du pays.
- La guerre civile en Libye qui a eu lieu entre février et octobre 2011 a durement affecté le secteur pétrolier, poumon économique du pays. L'activité de production avait quasiment cessé et près de 10 % des structures ont été endommagées.
c. Les fondamentalismes
Le Moyen-Orient a vu naître au cours du 20e siècle deux courants religieux fondamentalistes (extrêmistes) particulièrement durs, l'islamisme et le judaïsme ultra-orthodoxe. À leur propos, deux choses importantes sont à noter et à ne surtout pas oublier :

L'islamisme est un problème qui ne concerne pas que cette région. Aujourd'hui, tous les continents sont concernés par ce phénomène. Le judaïsme ultra-orthodoxe quant à lui ne menace pas la Planète entière mais concentre son action et ses effets à l'intérieur de l'État d'Israël ainsi que dans les territoires occupés. Il ne s'agit donc pas de les comparer, ni de les positionner à égalité quant à leur impact possible mais simplement de dire ce que l'on en sait.

• Le développement de l'islamisme intégriste

Doc. 5. L'Ayatollah Khomeini se frayant un chemin au milieu de la foule
 
L'islamisme est un projet apparu dans les années 1920. La Confrérie des Frères musulmans proposait de lutter contre l'occupant anglais en mettant en place un islam pur et dur qui, à partir d'un seul grand État musulman, gérerait tous les aspects de la société, de l'économie, du juridique et du religieux, en s'appuyant sur les fondements de l'Islam et en refusant le pluralisme politique. Il s'est développé à partir des années 70, dans un double contexte :
- les guerres israëlo-arabes (1967-1973) où les armées arabes échouent ;
- la crise économique dont souffraient fortement les couches populaires de pays tels que l'Égypte, la Syrie, l'Algérie...

En 1979 éclata la révolution iranienne, islamiste et chiite. Le Shah (empereur) de ce pays, fut contraint à l'exil et remplacé par l'ayatollah Khomeini qui instaura la première république islamique. En réalité, il s'agissait d'une dictature qui est toujours en place. La charia fut appliquée, les femmes voilées, etc.

Ayatollah : un des titres les plus élevés décerné à un membre du clergé chiite.

Al Qaida est une structure informelle intégriste d'envergure internationale. Ce mouvement d'inspiration sunnite fondamentaliste a été créé en 1987 et s'est lancé depuis dans une lutte contre ceux qu'il considère comme des « croisés » : les pays occidentaux, États-Unis en tête. Cette structure prône contre eux un jihad (soit une guerre sainte) sans merci et le recours à la violence comme moyen d'action. Les attentats commis par Al Qaida sur le sol des États-Unis le 11 septembre 2001 (3 000 victimes) demeure la plus grave opération menée par une organisation terroriste. 

• La consolidation d'un fondamentalisme juif en Israël
Aujourd'hui, les fondamentalistes religieux juifs rêvent, comme les islamistes, d'un État religieux. Ils sont regroupés en une multitude de courants, dont certains ont fini par plus ou moins accepter de fonctionner avec un gouvernement laïc ; d'autres, en revanche, sont en totale dissidence avec l'État laïc et démocratique qui gouverne Israël. Le parti ultra-orthodoxe est un parti extrêmement puissant qui menace régulièrement de faire tomber les gouvernements si leurs revendications ne sont pas prises en compte.

• De farouches opposants à un processus de paix
Les militants du Kach refusent le moindre processus de paix entre Israël et les Palestiniens. Ils mènent de nombreuses campagnes contre la présence de populations arabes en Israël et dans les territoires occupés, campagnes qui s'accompagnent de violences contre leurs biens et leurs personnes.
En février 1994, alors que 500 musulmans étaient en train de prier dans la Halle d'Isaac à Hébron, un capitaine de réserve israélien armé d'un fusil automatique a surgi et tué 29 personnes. Les militants du Kach ont célébré le massacre comme la réponse adéquate au terrorisme arabe, décrivant cet acte comme une action sainte.
L'essentiel
Depuis des centaines d'années, Proche-Orient et Moyen-Orient constituent un immense carrefour géographique et humain par lequel transite un grand nombre d'échanges (culturels, technologiques, spirituels et commerciaux) :

-
un carrefour géographique parce qu'ils sont dotés de frontières terrestres et maritimes avec trois continents : l'Asie, l'Afrique et l'Europe ;
- un carrefour humain car ils sont constitués d'une vaste mosaïque de peuples et de cultures. Cet espace, qui a vu naître en son sein les trois grandes religions monothéistes que sont le judaïsme (Palestine), le christianisme (Palestine) et l'islam (Arabie), n'est pas riche que sur le plan spirituel : son sous-sol abrite les plus importantes réserves en hydrocarbures (pétrole et gaz naturel) connues de la Planète. Cette ressource fait du Moyen-Orient (et particulièrement du Golfe persique) une zone stratégique prioritaire pour l'ensemble des pays riches (États-Unis, Union européenne, Japon...), mais également pour les États émergents que sont la Chine et l'Inde.

Pétrole et diversité culturelle sont à l'origine de nombreux conflits qui embrasent la région depuis la fin de la Première Guerre mondiale : guerre Iran-Irak, haines sunnites/chiites, conflit israélo-palestinien, guerres du Golfe...
Proche-Orient et Moyen-Orient : photographies 4/5 basé sur 236 votes.
Vous êtes ici :
Accueil > Fiches de cours du CP à la Terminale > cours d'Histoire-géographie > Proche-Orient et Moyen-Orient : photographies
Accueil > Fiches de cours du CP à la Terminale > cours d'Histoire-géographie > Proche-Orient et Moyen-Orient : photographies
Testez Maxicours premium pour 1€ le premier mois

Pour aider vos enfants à réussir leur scolarité, Primaire, Collège, Lycée, Maxicours vous propose :

Une aide immédiate par des Professeurs en ligne de 17 à 20h et 6/7j

Un accès illimité à tous nos cours, exercices, évaluations et corrections

L'accès illimité aux cours vidéos

laurier

Des parcours de révisions spécialement conçus pour le Brevet et le BAC

Des outils de suivi pour suivre la progression de vos enfants

Inscris-toi gratuitement sur Cours.fr,
tu pourras accéder à toutes les fiches de cours dans toutes les matières.