AccueilAccueil
Maxicours.com, Le N°1 du soutien scolaire sur Internet

Cours de Education civique 3e - La France : une république démocratique

 

Toutes les matières 

cours d'Education civique 

3e 

La France : une république démocratique

Note par nos Maxinautes :  

Quelles sont les caractéristiques de la République Française ?
1. Une République démocratique 
a.  Qu'est-ce que c'est ? 
Le mot « République » signale la nature du régime français. La République est un système de gouvernement où le président exerce une partie des pouvoirs. La République est conçue comme un système politique devant permettre de satisfaire l’intérêt général (en latin, res = la chose et publica =  publique).
Elle est fondée sur les idées des Lumières et de la Révolution française.

La démocratie est un régime politique où le peuple exerce le pouvoir par l’intermédiaire de ses représentants et où les principales libertés sont respectées.
En France, république et démocratie sont étroitement liées. La conquête des libertés s’est faite parallèlement au passage de la monarchie à la république.

En effet, la Ire République est promulguée en 1792, soit très peu de temps après la chute de l'Ancien Régime. La IIe République marque en 1848 la fin définitive du régime monarchique en France, même si elle est vite remplacée par le Second Empire, lui-même remplacé en 1871 par la IIIe République. Enfin, la IVe République met un terme au régime de Vichy, en 1946, mais ses dysfonctionnements entraînent en 1958 l'adoption de la Ve République.
b. Une République laïque...
La République se réclame de la laïcité, c’est-à-dire de la neutralité religieuse de l’État et de ses représentants, qui s’engagent cependant à ce que toutes les religions soient respectées.

La loi de 1905 de séparation de l'Église et de l'État, une des lois qui a fondé la République d'aujourd'hui, proclame que « La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes [...] » (article 1) et que « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte [...] » (article 2). Ainsi, la France, n'a plus officiellement de religion, et à ce titre ne favorise plus une religion au détriment d'une autre.

Cependant, il faut noter que les départements de l'Alsace et de la Moselle, allemands en 1905, sont toujours sous le régime du Concordat, et le gouvernement alloue toujours un budget pour la religion. En outre, la loi de 1905 a été modifiée depuis, notamment concernant le port de signes religieux à l'école, en 2003.
c. Une République indivisible et sociale
La Constitution de 1958 stipule que la République est « indivisible, laïque, démocratique et sociale ». Cela signifie que :

- le territoire français ne peut être divisé, partagé ; les revendications d’indépendance de certaines régions ne peuvent être entendues, et le régime de république démocratique s'applique sur l'ensemble du territoire ;
- elle est démocratique, car les pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire sont clairement séparés, et que le pouvoir appartient au peuple qui choisi ses gouvernants ;
- elle est sociale car l’État s’engage à permettre le progrès social et garantit les droits sociaux des citoyens (droit au travail par exemple).
2.  Les emblèmes de la République
a. La devise : « Liberté, Egalité, Fraternité »
Liberté et égalité devant la loi sont définies dans l’article 2 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 (« Les hommes naissent libres et égaux en droits ») et complétées ensuite :

- Les principales libertés fondamentales sont la liberté d’expression, d’opinion, de mouvement… ;
- L’égalité est établie entre les individus, les sexes, les religions, face à l’impôt, à l’éducation…

La fraternité, ou solidarité entre les êtres humains, complète la devise lors de la révolution de 1848. Les droits sociaux qui en découlent apparaissent dans la Constitution de 1946.
b. Le drapeau tricolore
Formant d’abord une cocarde sur l’habit des sans-culottes (1789), les trois couleurs représentent l’union de la monarchie (le blanc) et de la ville de Paris (dont les couleurs sont le bleu et le rouge) : ainsi, le peuple de Paris limite et encadre les pouvoirs du roi.
c. Marianne
Marianne est une jeune femme imaginaire, choisie à la fin du 19e siècle pour représenter le peuple français. Elle porte le bonnet phrygien, coiffe des esclaves affranchis de l’Antiquité reprise par les sans-culottes, symbole de liberté.
d. Un hymne : La Marseillaise
Les fédérés ont fait connaître ce chant de guerre écrit en 1792 par Rouget de Lisle et dirigé contre les Prussiens. Il devient l’hymne national sous la IIIe République.
e. Une fête nationale : le 14 Juillet
La fête nationale du 14 Juillet commémore la prise de la Bastille (1789), symbole de la lutte contre l’arbitraire du roi absolu, ainsi que la fête de la Fédération de 1790, symbole de l'union entre les Français et leur roi.
L'essentiel
Les caractéristiques de la République française sont qu'il s'agit d'une République, c'est-à-dire dirigée par un gouvernement dans l'intérêt de tous, et d'une démocratie, c'est-à-dire que le peuple est souverain. La République française est en outre régie par quatre grands principes définis par la Constitution, et qui ont été forgés par l'histoire politique et sociale de la France.

Enfin, la République française est caractérisée par ses symboles, notamment par sa devise « Liberté, Égalité, Fraternité » qui en représente les valeurs, le drapeau, l'hymne et le buste de Marianne.
Ces emblèmes, issus pour la plupart de la Révolution Française, ont été définitivement adoptés sous la IIIe République.
Cette fiche de cours t'intéresse ?
N'attends plus pour en voir d'autres !
La France : une république démocratique 4/5 basé sur 79 votes.
Vous êtes ici :
Première visite
Je m'abonne !