AccueilAccueil
Maxicours.com, Le N°1 du soutien scolaire sur Internet

Cours de Histoire-géographie - L'accès à l'eau dans le monde

 

Toutes les matières 

cours d'Histoire-géographie 

L'accès à l'eau dans le monde

Note par nos Maxinautes :  

1. Une inégale accessibilité à l'eau potable
a. Chaque humain, chaque pays a besoin d'eau
L'eau est une ressource vitale. Elle répond à l'un des besoins fondamentaux de l'homme. Mais elle est également l'un des éléments clés du développement agricole, de certains transports, de la production d'énergie, de l'industrie et du tourisme.
b. Terres d'eau, terres de sècheresse
Il existe une inégale répartition spatiale de l'eau, ainsi qu'une inégale répartition climatique de cette ressource.

Pluies diluviennes, inondations, sècheresses... le trop ou le trop peu d'eau ont des conséquences catastrophiques sur la santé et, parfois, sur la vie des hommes.

Il existe d'importantes disparités entre les différentes régions du monde en ce qui concerne l'accès à l'eau potable. On estime que l'ensemble des populations des pays riches y a accès et que la consommation en eau y dépasse largement les besoins vitaux. La consommation moyenne d'un européen en eau atteint 150 litres/jour, alors que dans les pays en développement, elle n'est que de 10 litres/jour en moyenne.

Dans certains pays du Sud, la désertification des terres, les sècheresses à répétition, le manque d'investissement des États font qu'1, 2 milliards d'êtres humains n'ont pas accès à l'eau potable. En outre, plus de 2,6 milliards d'hommes ne disposent pas d'installations sanitaires de base (toilettes, évier ou même un robinet à la maison). Cela signifie que ces personnes doivent parcourir chaque jour des kilomètres pour parvenir à un point d'eau, ou bien faire des heures de queue dans un bidonville pour remplir leurs seaux au robinet.
Doc. 1. La corvée d'eau au Burkina Faso
Les pays pauvres n'ont pas les mêmes moyens que les pays riches pour irriguer sur d'immenses distances, rendre l'eau potable par un processus d'assainissement, évacuer et retraiter les eaux usées... Ces aménagements coûtent extrêmement cher.
c. Les conséquences de l'inégal accès à l'eau
Chaque minute qui passe voit en moyenne 15 personnes mourir de maladies transmises par une eau contaminée (Choléra, fièvre typhoïde, polio...) et par l'absence de sanitaires, soit 8 millions de victimes, pour la plupart de jeunes enfants, par an.

La rareté rend cette ressource vitale extrêmement précieuse. Après « l'or noir » avec le pétrole, on parle aujourd'hui « d'or bleu ». L'eau est source de vie pour les êtres humains, mais également d'enrichissement. Des tensions surgissent donc entre États, des conflits géopolitiques éclatent dans le monde à propos de la maîtrise des eaux de certains fleuves (Mékong, Congo, Nil, Niger...) situés dans des zones au déficit hydrique important.


2. Avenir des ressources en eau
a. Les efforts entrepris pour réduire les inégalités
En 2000, les dirigeants mondiaux, dans le cadre des Objectifs du millénaire pour le développement, se sont engagés à réduire de moitié, d'ici à 2015, la proportion des personnes privées d'eau potable et d'installations sanitaires.

L'accès à l'eau potable est devenu depuis le 28 juillet 2010 un droit de l'Homme. Ce jour là, l'Assemblée générale de l'ONU a reconnu l'accès à une eau de qualité et à des installations sanitaires comme un droit humain indispensable à la pleine jouissance du droit à la vie.

Depuis 1990, la proportion de personnes n'ayant pas accès à l'eau potable a diminué de 10 points (elle était alors de 23 %, elle est maintenant de 13 %). Cela signifie qu'1,8 milliard d'individus ont vu leur vie transformée. Dans certains pays d'Asie, les progrès ont été spectaculaires : au Vietnam, la proportion est passée de 58 à 94 % en 20 ans.
Doc. 2. Femmes et enfants autour d'un puits au Sénégal
b. La lutte contre la pollution de l'eau
Il n'y a pas de pénurie d'eau en Europe. Pourtant, dans l'Union européenne, 20 % des eaux de surface sont gravement menacées par la pollution. L'eau est une ressource fragile. Elle se pollue facilement. L'agriculture et l'industrie, partout dans le monde, polluent les ressources en eaux souterraines. Une gestion durable des eaux est primordiale pour chacun.
c. L'or bleu, clé essentielle de l'avenir du monde
Il n'existe pas de problèmes d'accès à l'eau qui ne puissent être résolus par des arbitrages politiques ou par la technique. Bien sûr, amener de l'eau en grande quantité dans des zones désertiques, la traiter pour qu'elle soit potable a un coût important, mais cette nécessité devrait primer sur tout autre chose.

L'eau n'a pas de frontières. Il faut que naissent des solidarités autour des bassins fluviaux entre les pays frontaliers des fleuves autour desquels il y a des tensions. Ces États doivent impérativement apprendre à gérer l'eau ensemble, en étroite collaboration.

Nous devons lutter contre le gaspillage et l'agriculture doit veiller à développer de nouveaux systèmes d'irrigation, plus économes en eau (comme le goutte-à-goutte).
L'essentiel
L'eau est une ressource vitale, mais rare et fragile. Dans le monde, certaines régions souffrent d'un manque d'accès à l'eau potable important. Cela signifie que plus d'1 milliard d'êtres humains sont privés d'eau consommable et 2 millions de personnes meurent chaque année d'avoir bu de l'eau dans laquelle se développent des germes de choléra, de typhoïde et autres maladies dangereuses. L'Or bleu engendre des conflits entre États dans les zones où la maîtrise d'une eau rare est source de vie et de développement. Enfin, l'Or bleu souffre de la pollution causée le plus souvent par l'agriculture et les rejets industriels.
Cette fiche de cours t'intéresse ?
N'attends plus pour en voir d'autres !
L'accès à l'eau dans le monde 4/5 basé sur 83 votes.
Vous êtes ici :
Première visite
Je m'abonne !
Retrouve d'autres cours d' Histoire-géographie sur le sujet
"L'accès à l'eau"
- Exploitation, consommation et distribution de l'eau en Australie
- L'eau à Marrakech et dans sa région