AccueilAccueil
Maxicours.com, Le N°1 du soutien scolaire sur Internet

Cours de SES - Le contrôle social

 
Note par nos Maxinautes :  

1. La construction des normes sociales
a. Une définition du contrôle social
Le contrôle social désigne l'ensemble des moyens à la disposition d'une société pour obtenir que ses membres agissent conformément aux normes sociales en vigueur. Le but du contrôle social est donc d'assurer l'ordre social et le respect du système de valeurs du groupe.

L'obéissance à la norme provient tout d'abord d'une intériorisation des règles et valeurs, lors de la période de socialisation (document 1). On peut aussi noter le rôle des « entrepreneurs de morale », ces personnes qui par leur statut ou leur volonté, « fabriquent » les règles de conduite du groupe et les imposent par leur pouvoir symbolique.
 
Doc 1 : Pendant la période socialisation primaire, les enfants intègrent les normes sociales de leurs parents

Le respect d'une norme se fait de manière consciente lorsqu'on adhère de manière réfléchie à la règle, mais aussi de manière inconsciente, en agissant par habitude et sans réflexion sur le sens de la norme. Cependant, le propre d'une norme est d'être connue, et non strictement appliquée : il existe toujours des individus qui pratiquent des transgressions.
b. Les différentes instances de régulation
Pour faire face à ces transgressions toujours possibles, la société dispose de nombreuses instances de régulation. Le contrôle social de tous par tous est la plus importante de ces instances. C'est un contrôle communautaire informel, s'appuyant essentiellement sur une désapprobation collective explicite ou implicite lorsqu'une personne enfreint la règle commune. Par exemple, un regard réprobateur incitera à ne pas allumer une cigarette dans un endroit public clos.

Ensuite, le contrôle formel est le fait des institutions spécialisées (police, justice, organismes sociaux...) qui peuvent intervenir sous couvert du droit et de la justice. Dans tous les cas, le contrôle social repose sur des sanctions positives (félicitations pour une conduite conforme) ou négatives (réprimande, prison, etc.).
 
Doc 2 : La justice, institution de contrôle formelle
2. Une réalité problématique
a. Normes d'hier, normes d'aujourd'hui
Les normes sociales ne sont ni immuables, ni universelles : selon les époques ou les lieux, certains actes ou attitudes seront considérés comme normaux, tolérés ou réprimés. Cela montre que les normes d'une société sont toujours relatives et dépendent de l'évolution des cultures.

Ainsi, les mœurs propres à l'union et la famille ont très largement évolué depuis cinquante ans. L'avortement est devenu un droit, après avoir été considéré comme un crime. Les unions homosexuelles sont parvenues à une reconnaissance et à une lisibilité sociale lors de l'adoption du PACS (pacte civil de solidarité). Ces exemples prouvent finalement que les normes et les formes du contrôle social évoluent au rythme du changement social.

Par ailleurs, il existe toujours une part d'interprétation de la règle, parfois implicitement tolérée par le corps social. Connaissez-vous beaucoup d'automobilistes respectant strictement le code de la route, notamment les limitations de vitesse ?
b. Les échecs du contrôle social
Au-delà de ces écarts tolérés, l'ensemble des comportements s'éloignant de la règle et socialement sanctionnés s'appelle la déviance. La déviance n'existe donc que par rapport à la norme, dont elle est la dérivée, voire le fruit. Toute société connaît donc des comportements déviants. Dès lors, les formes de déviance sont nombreuses. Il peut s'agir d'une simple marginalité, c'est-à-dire d'un écart volontaire ou non par rapport aux usages sociaux habituels. Il peut aussi s'agir de délinquance (document 3), quand les normes juridiques ne sont plus respectées. C'est alors le cas des bandes délinquantes.
 
Doc 3 : Le vol est une forme de délinquance, les normes juridique ne sont pas respectées

L'essentiel

Le contrôle social peut être défini comme l'ensemble des moyens dont une société dispose pour s'assurer de la conformité du comportement de ses membres à un ensemble de règles prescrites. Pour ce faire, les sociétés disposent d'instances de régulation informelles ou formelles, appliquant des sanctions positives ou négatives. Cependant, nulle société n'est figée, ce qui conduit à transformer ou amender les normes. De plus, il n'existe pas de société idéale sans déviance...
Cette fiche de cours t'intéresse ?
N'attends plus pour en voir d'autres !
Le contrôle social 4/5 basé sur 13 votes.
Vous êtes ici :
Première visite
Je m'abonne !
Retrouve d'autres cours de SES sur le sujet
"Comment le contrôle social s'exerce-t-il aujourd'hui ?"
- Contrôle social et conformisme
- Normes sociales, normes juridiques