La réussite scolaire pour tous !
  • CP
  • CE1
  • CE2
  • CM1
  • CM2
  • 6e
  • 5e
  • 4e
  • 3e
  • 2e
  • Première
  • Terminale

Cours de Histoire-géographie - Les flux de population et les grands courants de migration à l'intérieur de l'Europe

Note par nos Maxinautes :  

Objectifs : Un des objectifs que s’étaient donnés les pères de la CEE, à sa naissance, était de développer la mobilité des personnes à l’intérieur de cette Europe naissante. Qu’en est-il presque un demi siècle plus tard ? La multiplication des moyens de transport, les projets communs, l’harmonisation monétaire ont-ils dynamisés les mouvements de personnes dans cette Union Européenne à la hauteur des espérances passées ? Quelles sont les régions attractives et celles qui au contraire perdent de la population ? Voilà quelques unes des questions auxquelles nous allons tenter de répondre ici.
1. Les facteurs de la mobilité interne
a. Le développement de ces facteurs
Plusieurs facteurs convergent pour favoriser le développement des migrations intra-européennes. La libre circulation des personnes est prioritaire et à ce titre la création de l’Espace Schengen, qui recouvre 23 états de l’Union européenne et 2 pays associés hors Union européenne – l’Irlande et le Royaume Uni n’en font pas partie - a été déterminant.

La monnaie unique, l’Euro, a également été un facteur favorisant de même que la création d’une citoyenneté européenne. Les programmes destinés aux étudiants européens, Erasmus devenu Socrates, Léonardo da Vinci, Lingua, et Tempus, après la chute du rideau de fer, ont également été un élément moteur pour la mobilité des jeunes européens qui peuvent poursuivre leurs études supérieures dans l’un ou l’autre pays de leur choix.

Enfin, il ne faut pas oublier les connexions des réseaux de transport - on peut aller en TGV de Bruxelles à Séville - et les liaisons interétatiques, tunnel sous le Mont blanc ou tunnel sous la Manche.
b. Se déplacer : un élément essentiel du fonctionnement social
A l’inverse de ce que l’on observe dans les pays totalitaires, la mobilité est une donnée intrinsèque à la démocratie. Tout fonctionnement social implique l’exercice de la libre circulation, que ce soit pour son travail, pour ses loisirs ou pour accéder à des services supérieurs.

Migrations pendulaires de travail à travers les frontières – les alsaciens vont travailler en Allemagne où les salaires sont supérieurs-, migrations à plus long terme de jeunes cadres français qui s’expatrient au Royaume Uni pour bénéficier d’un environnement économique moins contraint, migration définitive enfin des retraités anglais qui viennent s’installer dans le sud ouest français à la recherche d’un mode de vie moins trépidant que celui des grandes villes britanniques.
c. Des facteurs internes à chaque pays
Dans chaque état de l’Unon européenne existent des zones de départs et des zones attractives. Elles peuvent être des régions sous développées économiquement, ou bien en crise de reconversion. Elles peuvent être aussi des régions hyper
Les flux de population et les grands courants de migration à l'intérieur de l'Europe 3/5 basé sur 3 votes.
Vous êtes ici :
Accueil > Fiches de cours du CP à la Terminale > cours d'Histoire-géographie > Les flux de population et les grands courants de migration à l'intérieur de l'Europe
...

Pour consulter la fiche en entier, inscris-toi gratuitement sur Cours.fr,
tu pourras accéder à toutes les fiches de cours dans toutes les matières.

Retrouve toutes tes fiches de cours sur COURS.FR