AccueilAccueil
Maxicours.com, Le N°1 du soutien scolaire sur Internet

Cours de Français - La tonalité d'un texte

 
Note par nos Maxinautes :  

1. Qu'est-ce que la tonalité d'un texte ?
La tonalité d'un texte est une façon particulière de raconter un événement. En employant différents procédés d'écriture et en mettant en valeur certains thèmes, il est possible de provoquer chez le lecteur ou le spectateur diverses émotions : le rire, la tristesse, l'angoisse, la terreur... La tonalité d'un texte ne dépend pas forcément de son genre - un roman, par exemple, peut être comique et pathétique. Dans un texte, on peut rencontrer les tonalités tragique, pathétique, lyrique, épique, comique, ironique, fantastique...
2. La tonalité tragique
La tonalité tragique vise à inspirer la terreur et la pitié. Elle est très souvent liée au genre théâtral. Elle se caractérise par la mise en valeur d'une sorte de fatalité qui pousse inévitablement l'homme à l'échec, au malheur et/ou à la mort. Les thèmes récurrents de la tonalité tragique sont la mort, la fatalité et la souffrance devant une lutte impossible ; ils sont mis en valeur par le champ lexical de la fatalité, de la faute, de la nécessité, de l'amour et de la mort.
3. La tonalité pathétique
Le but de la tonalité pathétique est d'émouvoir le lecteur ou le spectateur en mettant en scène des situations tristes et/ou douloureuses. Elle se caractérise par les thèmes de la séparation, de la mort, de la misère, de la vieillesse, de la solitude, qui se traduisent par le choix des personnages présentés comme des victimes, par le champ lexical de la souffrance, par l'utilisation des hyperboles et des images fortes.
4. La tonalité dramatique
La tonalité dramatique provoque une émotion intense liée à la narration d'actions tendues, d'événements violents qui se succèdent sans laisser au lecteur ou au spectateur le temps de reprendre haleine. Elle est en corrélation avec les registres tragique et pathétique. Cette tonalité se caractérise par le recours au suspense, par la multiplication des actions, des coups de théâtre et par un rythme fait de tension et d'accélération. A ce sens correspond le verbe dramatiser qui signifie « amplifier la gravité d'une situation ».
5. La tonalité lyrique
La tonalité lyrique est l'expression poétique des sentiments personnels. Elle s'identifie grâce au champ lexical des sentiments (passion, douleur, regret...), à la présence de la 1re personne du singulier, à l'emploi d'une ponctuation forte et de figures de style – métaphores, comparaisons, hyperboles, anaphores, périphrases – propres à exprimer la nature et l'intensité des sentiments éprouvés. Les thèmes privilégiés sont l'amour, la mort, la nature, la solitude, la fuite du temps, c'est-à-dire tout ce qui est propice à l'expression d'une émotion particulière.
6. La tonalité épique
Le but de la tonalité épique est de présenter de façon amplifiée des événements en exaltant les valeurs héroïques. Elle met en scène des situations extraordinaires, dans lesquelles les personnages sont de véritables héros. La tonalité épique se caractérise, essentiellement, par un style particulier qui joue sur l'amplification – recours à l'hyperbole, à l'anaphore ainsi qu'aux marques du pluriel –, sur la simplification ou la schématisation des situations et des caractères, et sur les images – hyperboles, métaphores et comparaisons y sont en général abondantes.
7. La tonalité didactique
La tonalité didactique définit un discours qui veut instruire le lecteur, à la manière d'un professeur. Elle se caractérise donc par la volonté d'enseigner, d'apporter un savoir de façon claire et méthodique, comme un ouvrage scolaire. Elle a recours au lexique de l'argumentation et de la pédagogie, aux tournures de l'ordre et du conseil et à une composition logique.
8. La tonalité comique
La tonalité comique tend à susciter le rire. Elle peut naître d'une caricature, d'une parodie, d'une satire, d'un jeu de mots ou d'une situation absurde. On distingue quatre types de comique : le comique de mot, de situation, de répétition, de caractère. Elle est caractérisée par le recours aux figures de style comiques et aux expressions triviales, par le jeu sur les différents niveaux de langue.
9. La tonalité ironique
La tonalité ironique consiste à faire entendre autre chose que ce que l'on dit ou ce que l'on pense. Il s'agit d'une tonalité moqueuse et/ou critique, qui naît de l'emploi de figures de style comme l'antithèse, l'antiphrase, la litote ou encore l'oxymore. Elle est caractérisée par une ponctuation forte et par l'emploi de modalisateurs.
10. La tonalité fantastique
La tonalité fantastique caractérise un texte qui présente des faits comme angoissants, surnaturels et inexplicables rationnellement. Elle est caractérisée par le champ lexical de la peur, de la folie, de la mort et du surnaturel. L'expression du doute, de l'incertitude, l'emploi du subjonctif et du conditionnel, la présence de la 1re personne du singulier, le recours aux figures de style telles que la répétition, la comparaison, l'hyperbole ou encore la personnification des objets sont autant d'indices de la tonalité fantastique.

 

L'essentiel

Par sa tonalité, un texte provoque différents sentiments et émotions chez le lecteur. Cette tonalité naît de la présence de certains thèmes et de l'emploi de procédés d'écriture particuliers qu'il faut mettre à jour.

Cette fiche de cours t'intéresse ?
N'attends plus pour en voir d'autres !
La tonalité d'un texte 4/5 basé sur 173 votes.
Vous êtes ici :
Première visite
Je m'abonne !