La réussite scolaire pour tous !

Cours de SES - Le calcul économique des entreprises (coût total et coût marginal)


Note par nos Maxinautes :  
L’entreprise doit faire un choix de production pour maximiser son profit. Ce calcul dépend de ses coûts.
1. Les différents coûts des entreprises
L’entreprise a différents types de coûts :

coûts fixes : ils ne dépendent pas des quantités produites (loyer des bâtiments, achat d’une nouvelle machine…) ;
coûts variables : ils dépendent des quantités produites (salaires, impôts sur les bénéfices, consommations intermédiaires…) ;
coût total : somme des coûts ;
coût moyen : il représente le coût unitaire ; il se calcule en faisant le coût total divisé par la quantité de biens produits ;
coût marginal : coût de la dernière unité produite ; c’est le supplément de coût engendré par une production supplémentaire. Si la production passe de q0 à q1 et si l’on nomme CT le coût total alors le coût marginal se calculera en faisant :

.
2. Exercice d’illustration
Une entreprise produit des voiliers. Le coût total est de 640 000 € lorsqu’elle produit 10 voiliers. Le prix de vente d’un voilier se fixe à 100 000 € sur le marché. Le patron vous appelle et vous demande de lui faire des prévisions pour savoir s’il a intérêt à produire plus de voiliers.
Coût total : 10 × = 640 000 €

Prix de vente : 1 × = 100 000 €

Vous disposez des informations suivantes (exprimées en milliers d’euros) :

 
 
Nombre d'unités produites 10 11 12 13 14 15 16 17 18
Coûts fixes 500 500 500 500 500 500 500 500 500
Coûts variables 140 195 235 285 345 440 520 650 800
Coût total (CT) 640 695 735 785 845 940 1020 1150 1300
Coût moyen (CM) 64,0 63,2 61,2 60,4 60,3 62,7 63,8 67,6 72,2
Coût marginal (cm) NNN 55 40 50 60 95 100 130 150
Chiffre d'affaires 1000 1100 1200 1300 1400 1500 1600 1700 1800
Profit de l'entreprise 360 405 465 515 555 560 580 550 500

Coûts fixes + coûts variables.
Coût moyen pour 10 unités : = 64.
Coût marginal pour 11 unités, c'est-à-dire 1 de plus : .
Chiffre d’affaires : prix x quantités vendues donc pour 10 unités = 10 x 100 = 1 000.
Profit pour 10 unités vendues : chiffre d’affaires – coût total = 1 000 – 640 = 360.
3. Interprétation des résultats
L’entreprise va chercher à maximiser ; comme on le voit ici, les profits augmentent constamment mais, à partir de 16 unités vendues, ils baissent. En effet, les coûts s’élèvent fortement, du fait de l’explosion des coûts variables (par exemple les charges de personnel).

On le voit : pour faire le maximum de profit, l’entreprise doit donc produire 16 voiliers ; elle fera un bénéfice de 580 000 €.
On peut remarquer qu’à ce niveau, le coût marginal est de 100 000 € ; c’est le coût de la 16e unité produite. Au-delà, la 17e coûtera 130 000 €, c'est-à-dire plus que le prix de vente. Ainsi, la règle de l’optimum du producteur (la quantité produite pour laquelle l’entreprise fera le maximum de profit) veut qu’il soit atteint lorsque le prix de vente est égal au coût marginal (ici 100 000 €).

On remarque aussi que le coût moyen a tendance à baisser ; au début, plus l’entreprise produit, moins cela lui coûte cher. Pour 10 unités produites, chacune lui coûte en moyenne 64 000 € ; pour 14 unités, cela coûte en moyenne 60 300 €. Ce phénomène est appelé faire des économies d’échelle. Cela s’explique par la présence de coûts fixes ; que l’entreprise produise 10 voiliers ou 14, elle doit s’acquitter de 500 000 €. Son intérêt est donc de produire le plus possible pour répartir ses coûts sur chaque unité produite. Ensuite, à partir de 15 unités, le coût moyen remonte car les coûts variables s’élèvent rapidement.

Beaucoup d’entreprises cherchent aujourd’hui à augmenter leur taille (concentration par fusions, acquisitions…) dans les domaines où les coûts fixes sont importants (nécessité d’une forte recherche et développement, transports…) pour bénéficier des effets positifs de ces économies d’échelle. Il faut atteindre une taille suffisante appelée taille critique.
L’essentiel
Les entreprises cherchent à faire le maximum de profit, elles produisent donc jusqu’à ce que le prix de vente soit égal au coût marginal (c'est-à-dire le coût de la dernière unité produite). Quand il y a la présence de coûts fixes importants, l’entreprise doit produire en grande quantité pour diminuer le coût par unité produite et donc faire des économies d’échelle. C’est ce qui explique les mouvements de concentration à l’échelle mondiale parfois.
Le calcul économique des entreprises (coût total et coût marginal) 4/5 basé sur 152 votes.
Vous êtes ici :
Accueil > Fiches de cours du CP à la Terminale > cours de SES > Le calcul économique des entreprises (coût total et coût marginal)
Accueil > Fiches de cours du CP à la Terminale > cours de SES > Le calcul économique des entreprises (coût total et coût marginal)
Voir tout le contenu pédagogique relatif à ce sujet
Connexion ou Créer un compte