AccueilAccueil
Maxicours.com, Le N°1 du soutien scolaire sur Internet

Cours de SVT Terminale S - Le réflexe myotatique

 
Note par nos Maxinautes :  

Objectif(s)
Dans quelles situations est impliqué le réflexe myotatique ?
Quels sont les éléments impliqués dans l’arc réflexe ?
Quel est le trajet de l’information lors de la mise en jeu du réflexe myotatique ?
1. Généralités
Le réflexe myotatique déclenche une contraction d’un muscle en réponse à son propre étirement. Il permet le maintien des postures dans l’espace en assurant une contraction légère des muscles, il s’agit du tonus musculaire. Il intervient également dans le rétablissement de notre position suite à un déséquilibre, afin d’éviter une chute par exemple.

Le réflexe myotatique est également un outil de diagnostic qui permet de vérifier le bon fonctionnement du système neuromusculaire. Par exemple, on utilise le réflexe achilléen pour diagnostiquer une sciatique car il peut disparaître chez un patient atteint par cette pathologie.
Le médecin, à l’aide d’un marteau, tape sur un tendon (tendon rotulien du genou ou tendon d’Achille). Le choc provoque une contraction du muscle étiré. Le muscle quadriceps se contracte. La jambe se lève dans le cas du réflexe rotulien. Le pied se tend dans le cas du réflexe achilléen.

On peut observer chez certains paraplégiques que malgré des lésions importantes de la moelle épinière, ils ont pu conserver une activité réflexe dans certaines zones de leur corps et notamment dans leurs jambes.
Ceci démontre que le traitement de l’information lors du réflexe myotatique ne concerne pas le cerveau mais uniquement la moelle épinière.

                               Doc. 1 : Anatomie de la moelle épinière.
2. Historique des expériences menées sur le réflexe myotatique
François Magendie (1783-1855), démontra la différence entre les nerfs moteurs et les nerfs sensitifs. De plus, il précisa la fonction des racines antérieures et postérieures de la moelle épinière.

Les expériences de Magendie (1822) sont utiles pour comprendre le rôle de différentes structures impliquées dans le réflexe myotatique.
On représente en rose foncé les parties des voies nerveuses qui disparaissent suite aux sections : il faut savoir que lorsqu’on coupe un neurone, seule la partie qui contient le corps cellulaire (donc le noyau), survit. Le reste dégénère et disparaît.

Voici les schémas des expériences :

Expérience 1 :


Expérience 2 :


Expérience 3 :



 
... Cette fiche de cours t'intéresse ?
N'attends plus pour la voir en intégralité !
Le réflexe myotatique 4/5 basé sur 58 votes.
Vous êtes ici :
Première visite
Je m'abonne !
Retrouve d'autres cours de SVT sur le sujet
"Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle"
- La conduction du message nerveux
- La synapse neuromusculaire, zone de commande de la contraction