AccueilAccueil
Maxicours.com, Le N°1 du soutien scolaire sur Internet

Cours de Latin - Les propositions subordonnées circonstancielles de temps

 

Toutes les matières 

cours de Latin 

Les propositions subordonnées circonstancielles de temps

Note par nos Maxinautes :  

Objectif : Reconnaître les conjonctions de subordination qui introduisent une subordonnée de temps ; faire la différence entre une proposition subordonnée de temps à l'indicatif et une au subjonctif.
1. Les propositions subordonnées compléments de temps à l'indicatif
Pour marquer un simple rapport de temps entre deux faits réels (fait unique ou répété), le latin utilisait l'indicatif dans la subordonnée.

Ex. : Haec ubi dixit, abiit.
Quand il eut dit ces paroles, il partit.

Remarque : La conjonction dum, quand elle signifie « pendant que », est toujours suivie de l'indicatif présent et ce quel que soit le temps du verbe de la principale.

2. Les conjonctions suivies de l'indicatif ou du subjonctif
Pour ajouter une nuance de but, de cause, de conséquence ou d'opposition à l'idée de temps, le latin utilisait le subjonctif dans la subordonnée de temps avec les conjonctions de subordination suivantes :
  • antequam = avant que, en attendant que, sans attendre que ;
  • cum = comme, alors que ;
  • dum, donec, quoad = jusqu'à ce que, en attendant que.

Ex. : Antequam agatis, cogitate.
Avant d'agir, réfléchissez.

Exspecta dum redeam.
Attends jusqu'à ce que je revienne.

L'essentiel

Les propositions subordonnées de temps sont le plus souvent à l'indicatif après les conjonctions ubi, ut, ubi primum, ut primum, simul ac, postquam.

Elles peuvent être à l'indicatif ou au subjonctif après les conjonctions antequam, priusquam, dum, donec et quoad. Lorsqu'elles sont au subjonctif, il s'ajoute une nuance de cause, de conséquence ou d'opposition.

Cette fiche de cours t'intéresse ?
N'attends plus pour en voir d'autres !
Les propositions subordonnées circonstancielles de temps 3/5 basé sur 5 votes.
Vous êtes ici :
Première visite
Je m'abonne !