AccueilAccueil
Maxicours.com, Le N°1 du soutien scolaire sur Internet

Cours de Latin 2de - Les relatives au subjonctif

 

Toutes les matières 

cours de Latin 

2de 

Les relatives au subjonctif

Note par nos Maxinautes :  

Objectif : reconnaître, traduire et utiliser des propositions relatives au subjonctif.

Généralement, le mode utilisé dans les propositions relatives est l’indicatif sauf dans trois cas.

1. L’attraction modale

Quand la proposition principale est au subjonctif, il arrive souvent (mais ce n’est pas obligatoire) que celui-ci « contamine » aussi la relative (ou toute autre subordonnée). C’est l’attraction modale.

Ex : Accidit ut milites qui e castris exiissent ab hostibus caperentur.
Il arriva que les soldats qui étaient sortis du camp furent pris par les ennemis.
Dans ce cas, exierant est aussi possible.

2. Le discours indirect

Les propositions subordonnées au style direct se mettent au subjonctif au style indirect.
Ex : Reddam obsides quos habeo. (style direct)
Je rendrai les otages que j’ai.

Obsidos quos haberet se redditurum dixit. (style indirect)
Il dit qu’il rendrait les otages qu’il avait.

3. L’expression de la circonstance

Les propositions relatives peuvent exprimer une nuance circonstancielle. Elles sont très fréquentes et sont équivalentes à :

• une proposition circonstancielle de but.

Ex. : Misit legatos qui pacem peterent.
Il envoya des ambassadeurs pour demander la paix.

• une proposition circonstancielle de conséquence.
Ex. : Secutae sunt tempestates quae nostros in castris continerent.
Il s’ensuivit un orage qui retint les nôtres au camp.

Repères

Les expressions suivantes sont très fréquentes et leur traduction est à retenir :
Is … qui + subj. = tel … qu’il..., homme à..., capable de…
Ex. : Is est quem omnes admirentur.
Il est homme à être admiré de tous.

 Dignus qui + subj. = digne de…
Ex. : Dignus est qui imperet.
Il est digne de gouverner.

• Comparatif + quam qui + subj. = trop… pour…
Ex. : Potentior est quam qui vinci possit.
Il est trop puissant pour être vaincu.

• Sunt qui + subj. = il y a des gens pour…
Ex. : Sunt qui putent….
Il y a des gens pour penser…

• une proposition circonstancielle de cause.
Ex. : Te amo qui me ames.
Je t’aime puisque tu m’aimes.

• une proposition circonstancielle de concession.
Ex. : Ignovit Augustus qui saevire posset.
Auguste pardonna bien qu’il pût sévir.
Dans ce cas, la nuance concessive est souvent appuyée par un adverbe comme tamen (pourtant).

• une proposition conditionnelle.
Ex. : Erret qui putet omnia in terris hominis causa esse creata.
Si quelqu’un pensait que tout a été créé sur terre pour l’homme, il se tromperait.

L’essentiel

Les propositions subordonnées relatives, généralement à l’indicatif, sont cependant au subjonctif quand :
• elles subissent l’attraction modale ;
• quand elles sont au style indirect ;
• quand elles expriment des nuances circonstancielles.
Ces dernières sont très fréquentes, il est donc important de retenir leur traduction pour la version ou de penser à les utiliser pour le thème.
Parfois la limite entre attraction modale et nuance circonstancielle est ténue.
Cette fiche de cours t'intéresse ?
N'attends plus pour en voir d'autres !
Les relatives au subjonctif 4/5 basé sur 8 votes.
Vous êtes ici :
Première visite
Je m'abonne !
Retrouve d'autres cours de Latin sur le sujet
"Les propositions subordonnées"
- La valeur des temps dans l’infinitive