AccueilAccueil
Maxicours.com, Le N°1 du soutien scolaire sur Internet

Cours de Latin 4e - La société romaine

 
Note par nos Maxinautes :  

Parmi les divisions que connaissait la société romaine, il y en a une qui a longtemps existé : celle entre les citoyens et les non-citoyens.

1. Les citoyens (civis, is, m.)
a. Généralités

Tout citoyen romain portait les trois noms (tria nomina) :

   -  le prénom (
praenomen, inis, n.)
   -  le nom (nomen, inis, n.)
   -  le surnom (cognomen, inis, n.)

Un citoyen romain complet (civis optimo jure) avait plusieurs droits :
    
   • civils (jura privata) : ces droits comprenaient celui de se marier (jus conubii), celui de posséder des immeubles (jus commercii) et celui d’intenter un procès (jus legis actionis).

   • politiques (jura publica) : ces droits comprenaient celui de voter (jus suffragii), celui d’être élu à une magistrature (jus honorum) et celui d’en appeler au peuple contre une sentence des magistrats (jus provocationis).

Ce citoyen avait aussi quelques obligations (munera) : 

   •  celle de se présenter au recensement (census) ;
   •  celle de servir dans l’armée (militia) ; 
   •  celle de payer un impôt, le tribut (tributum) et ce jusqu’en 168 avant J.-C.
   
Pendant la royauté, on distinguait deux classes parmi ces citoyens : les patriciens et les plébéiens.
Les premiers étaient avantagés puisqu’ils avaient des droits que les seconds n’avaient pas. Ces deux classes ont souvent été en conflit, les plébéiens voulant acquérir le droit de participer à la vie de la cité.

b. Évolution

A partir de Servius Tullius (roi qui règna de 578 à 534 av.J.-C.), la société romaine a été divisée en centuries, à savoir des bataillons de cent hommes. Elles étaient formées selon la fortune de ses membres, celle-ci étant évaluée tous les cinq ans par un recensement (census). Il en existait 193.

Les plus riches de la société appartenaient à l’ordre équestre, constitué de chevaliers (equites), appelés ainsi parce qu’à l’origine ils servaient dans la cavalerie.
Ces derniers ont délaissé l’armée pour se consacrer aux affaires vers le IVe siècle : les publicains percevaient les impôts et d’autres étaient de grands négociants ou des banquiers (negotiatores).

Les patriciens et les plébéiens ont constitué la nobilitas,

... Cette fiche de cours t'intéresse ?
N'attends plus pour la voir en intégralité !
La société romaine 4/5 basé sur 37 votes.
Vous êtes ici :
Première visite
Je m'abonne !