AccueilAccueil
Maxicours.com, Le N°1 du soutien scolaire sur Internet

Cours de Histoire-géographie CE2 - La vie des littoraux

 
Note par nos Maxinautes :  


 La France est largement ouverte sur l’océan Atlantique, la Méditerranée, la Manche et la mer du Nord.
De nombreux ports sont répartis sur les 3 000 kilomètres de côtes françaises.

1. Le commerce

De nombreuses marchandises arrivent ou partent de France par la mer. Les ports de commerce sont aménagés pour accueillir de gros navires comme les pétroliers, les porte-conteneurs (qui transportent des marchandises), les car-ferries (qui transportent des passagers avec leur voiture).

Un port commercial

© COMSTOCK IMAGES  / Jupiterimages

 Les grues, les portiques à conteneurs, les bandes transporteuses et les passerelles permettent de charger et de décharger les marchandises les plus diverses : céréales, conteneurs, voitures, charbon, bois, mais aussi fruits, bétail, passagers…

Les oléoducs permettent de décharger le pétrole qui arrive en France par bateau et de l’acheminer vers les raffineries où il est transformé.

Les ports français

2. La pêche

 La France compte environ 200 ports spécialisés dans la pêche. Le plus grand nombre se trouve en Bretagne et le long du littoral de la mer du Nord.

 Les pêcheurs peuvent pratiquer trois types de pêche :

 • la pêche côtière : les navires restent près des côtes et reviennent chaque soir au port. Ils pêchent des poissons comme les sardines et les maquereaux et des crustacés (homards, crabes, crevettes).

 • la pêche au large : les navires restent plusieurs jours en mer et pêchent au moyen d’un grand filet qui racle le fond et qu’ils traînent derrière eux : le chalut. Dès le retour au port, la pêche est débarquée et vendue à la criée.

 • la pêche lointaine : les navires restent plusieurs mois en mer. Ce sont de véritables usines. Le poisson pêché (morue, thon…) est préparé et congelé à bord.

3. Le tourisme

Le bord de mer est une des destinations préférées des vacanciers. Pour les accueillir, on a construit le long du littoral, des stations touristiques qui regroupent des logements, des commerces, des équipements de loisirs, des ports de plaisance.

La côte d'Azur

© PHOTOS.COM / Jupiterimages

4. L’élevage

L'augmentation de la consommation de poissons, de coquillages et de crustacés a favorisé la création de fermes marines : on y pratique l'élevage de certaines espèces comme le saumon, le bar. 

La culture des huîtres et des moules se pratique dans de très nombreuses régions du littoral atlantique : en Bretagne, à Marennes, à Oléron, dans le bassin d'Arcachon...
Elle se développe aussi depuis quelques années en Méditerranée.

5. Le sel

 La récolte du sel est l’une des activités traditionnelles des côtes de France.
Les marais salants sont des zones côtières occupées par de grands bassins dans lesquels ont fait entrer l’eau de mer. Lorsque l’eau s’évapore, le sel se cristallise et se dépose sur le fond.

 Le sel peut être récolté de manière artisanale par les paludiers (les paysans du sel), selon des techniques très anciennes comme à Guérande.
Dans les salins de Méditerranée, la récolte est faite mécaniquement à l’aide de tracteurs.

 Les usages du sel sont multiples :
alimentaire : cuisine, conservation et salage du jambon, etc ;
industriel : usines chimiques ;
déneigement des routes en hiver.

 Je retiens
Les plus grands ports maritimes de commerce français sont Marseille, le Havre, Dunkerque, Calais, Nantes et Bordeaux.

Les cinq plus grands ports de pêche français sont Boulogne, Lorient, Concarneau, Le Guilvinec et La Turballe.

Le bord de mer et les stations balnéaires (par exemple, Cabourg en Normandie ou Biarritz en Aquitaine) attirent les vacanciers.

On peut pratiquer l’élevage de poissons et crustacés dans des fermes marines. Sur le littoral atlantique, on cultive des huîtres et des moules.

Le sel est récolté dans les marais salants.

 

Cette fiche de cours t'intéresse ?
N'attends plus pour en voir d'autres !
La vie des littoraux 4/5 basé sur 8 votes.
Vous êtes ici :
Première visite
Je m'abonne !